Arbitrage

Nouvelle rubrique dans notre « Coup de sifflet » avec le carnet de bord de notre arbitre internationale Inès El Hajem. 
Partir faire un stage de fin d’études à San Francisco dans une entreprise américaine, en laissant le hockey de côté ? Cela était inenvisageable pour Inès, aussi bien en tant qu’arbitre, qu’en tant que joueuse. Premiers contacts, premiers échanges… Une découverte à la sauce américaine, en immersion directe dans le fonctionnement et l’organisation du « Field Hockey » californien.
Après la ruée vers l’or, c’est le moment de se jeter sur ce carnet de bord. Bon voyage…

 

 Pour ceux qui aurait raté le premier carnet de bord, le voyage c'est par ICI  !! Voici le deuxième carnet de bord d'Inès El Hajem, huit mois après son arrivée à San Francisco, racontée par elle-même... 

 

 

Après plus de 6 mois passes à San Francisco, je commence à bien prendre mes marques. Je comprends de mieux en mieux le fonctionnement du hockey aux Etats-Unis.
Les équipes nationales féminines et masculines sont classées respectivement à la 4e et 26e place du classement FIH. Cette différence de niveau est due au fait que le hockey est vu aux US comme un "sport de filles", et qu’il est très difficile de changer les mentalités. Le plus haut niveau de hockey est le championnat universitaire féminin. La saison se déroule d’août à novembre et oppose des universités de tout le pays, reparties d’abord dans compétitions régionales sur trois divisions, dont les meilleures équipes se rencontrent ensuite dans des championnats nationaux.
Les plus jeunes (U19, U16, U14 - en dessous, il y a encore peu de structures) ont quant à eux des championnats locaux de janvier à juin entre clubs, puis des championnats nationaux qui regroupent les meilleures équipes de chaque région. A l’automne, les joueurs disputent également des compétitions inter-écoles/lycées. Si les possibilités de jouer pour les jeunes sont variées, après le lycée, continuer le hockey en dehors des universités est compliqué en Californie. Il existe des championnats loisir, mixtes ou non, où des joueurs de niveaux hétérogènes forment des équipes et se rencontrent. Le hockey est plus développé sur la côte est où il y a parfois une organisation en clubs comme ce qu’on peut voir en Europe. Les joueurs peuvent donc trouver des structures pour continuer de faire du haut niveau après le lycée et l’université. Le centre national d’entrainement se trouve d’ailleurs en Pennsylvanie. Il existe aussi des gros tournois nationaux ponctuels, tel que le" Hockey Festival" fin Novembre qui regroupe plus de 250 équipes jouant sur plus de 20 terrains.

 

L'arbitrage, une frustration...mais des rencontres:

Je ne peux malheureusement pas arbitrer la compétition universitaire car mon visa ne me permet de « travailler » pour la fédération américaine de hockey. C’est dommage, car c’était à mon sens la compétition qui pouvait me faire découvrir le « vrai » hockey américain et me faire progresser. J’arbitre les ligues loisir et quelques matchs d’entrainement de lycée ou universitaires. C’est déjà très bien pour ne pas perdre la main.

Le monde du hockey français est petit, je le savais. Mais je ne m’attendais pas une telle French Connection. J’ai rencontré deux français qui m’ont apporté une aide précieuse pour m’intégrer.
Steven Bougon, 43 ans, ancien joueur d’Amiens et de Salon de Provence, est à San Francisco depuis 1998 où il vit aujourd’hui avec sa femme et ses trois enfants. Il est également passé par le CFP il y a moins de deux ans lors d’un retour en France (j’ai d’ailleurs arbitré l’un de ses matchs à Paris). On joue ensemble tous les mardis des « pick-up games » (des matchs ouverts à tous).
Christine Couteau – nom de jeune fille Langle – est arrivée en Californie il y a 21 ans avec son mari et sa fille ainée Clémence, puis la plus jeune Adrienne est née 6 ans plus tard. Christine a été formée au Racing et a joué en équipe de France dans les années 80. Elle est aujourd’hui extrêmement investie dans le hockey dans la baie de San Francisco. Elle entraîne une équipe de U16 et arbitre des matchs universitaires et autres. J’ai eu la chance de faire quelques matchs avec elle et elle m’a mis en contact avec les bonnes personnes pour pouvoir arbitrer. Elle s’occupe également de la formation d’arbitres de lycée. Mais surtout, elle n’a pas perdu ses talents de joueuse. Elle joue toujours et vient d’être sélectionnée pour sa troisième Masters World Cup avec l’équipe des Etats-Unis +50 ans qui auront lieu à Terrassa en Espagne en été 2018 – où elle espère revoir ses copines de l’équipe de France. Clémence, 23 ans, a quant à elle joue dans l‘équipe de l’université de Stanford ainsi qu’en en sélection. Elle était dans le groupe français à la Coupe d’Europe Junior de Waterloo en 2014.

Un grand merci à Steven et Christine pour leur bienveillance et leur gentillesse.

 

Pick-up game à San Francisco: Inès est debout, 2e en partant de la gauche et Steven Bougon est debout, 4e en partant de la droite.

 

Retour en Europe, retour aux sources:

J’ai arbitré la Coupe d’Europe Junior à Valence fin aout dernier. Le niveau de la compétition était très bon. J’ai arbitré deux matchs de poules. Le dernier jour de la compétition, j’ai été désignée sur le match de relégation entre l’Espagne et l’Irlande, dont le sort des françaises dépendait également. Mais l’Espagne n’était pas en mesure de jouer ce match à cause d’un virus qui a touché l’équipe et le match a donc été annulé. C’était la meilleure décision à prendre bien qu’un peu frustrante autant pour moi que pour nos joueuses qui ont dû attendre la décision du comité européen jusqu’à début octobre pour être fixées sur leur avenir. Bravo à elles qui sont finalement maintenues en coupe A !

Le weekend du 6-8 octobre, mon groupe UDP se réunissait à Barcelone pour un séminaire dans le cadre de l’EHL. Au programme : observation des matchs (dont les matchs de l’arbitre français Marc Knuelle), ateliers de réflexion (sur l’impact des nouvelles règles de l’EHL entre autres), rencontre avec l’arbitre olympique espagnol Paco Vazquez, discussion avec les Umpire Managers du tournoi. Un programme garni et enrichissant. Et en bonus, assister aux victoires méritées de l’équipe de Saint-Germain qui fait une superbe compétition. Une mention spéciale aux supporters qui se sont déplacés et qui se sont bien faits entendre. 

 

Inès El Hajem à Barcelone (5ème en partant de la gauche)

 

De retour à San Francisco jusqu'en mars 2018, après ses deux escapades européennes, vous retrouverez Inès et son carnet de bord en mars 2018 pour un dernier retour sur son "rêve américain".
Merci à elle pour sa gentillesse et sa disponibilité.

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Prochains rendez-vous

Sentez-vous Sport: 23 Sept. 2017 - Parc de la Villette, Paris
Sentez-vous Sport: 23 Sept. 2017 - Parc de la Villette, Paris
Commission Handi-Hockey: 07 Oct. 2017 - Siège FFHockey
Formation Dirigeant C.Dépatementaux: 21 Oct. 2017 - Siège FFHockey
Comité Directeur: 14 Oct. 2017 - Siège FFHockey
CDF des régions U16: 24 au 26 Oct. 2017 - Wattignies (F) - Châtenay (G)

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.