Dans la peau, ou dans la tête

Dans la tête de Mylène Scorier, c'est d'abord cotôyer le hockey dès le plus jeune âge au contact de son père, lui aussi gardien, et de son oncle. Si elle n'est pas la chanteuse française qui vend le plus de disques en France, Mylène, malgré ses 16 ans, possède déjà une petite expérience avec quelques apparitions dans le groupe Elite Dames du FC Lyon ainsi qu'une montée en Nationale 1 Dames Salle avec l'ASVEL Hockey cette saison. Cette gardienne a plusieurs buts dans la vie, malgré qu'elle les arrête habituellement, aussi bien en tant que joueuse mais aussi comme arbitre.
L'objectif ultime est l'Equipe de France Dames et la perspective des JO 2024. Et nous serons bien "désenchantés" de ne pas la voir remplir celui-ci...

 

Bonjour Mylène, que fais-tu dans la vie? Comment as-tu commencé le hockey?

J'ai 16 ans, je suis étudiante et je fais un CAP APR (Agent Polyvalent de Restauration).
Le hockey, c’est une passion que je partage avec mon père et mon oncle. J’ai connu le hockey grâce à mon père dans le même club que lui à l’ASVEL Hockey à Villeurbanne en 2011. Mon oncle joue également dans ce club.

 

Dans quel club joues-tu (gazon- salle) et comment se passe ta saison actuellement?

En gazon, je suis gardienne de but au FC Lyon en Elite Dames. La saison est compliquée puisque nous avons fini 7ème de la première phase, mais l’équipe reste soudée et motivée pour le maintien lors de ces play-downs.
En salle, je suis à l’ASVEL Hockey en Nationale 2 Dames. Nous venons d’être titrées championnes de France avec la montée en N1 Dames l’année prochaine.
Ce titre représente d'ailleurs mon meilleur souvenir dans le hockey depuis que je joue.

 

Tu es arbitre également? Entre le jeu et l'arbitrage, que préfères-tu?

Oui, j’ai arbitré lors des derniers Championnat de France -16 ans Filles (Gazon) et -14 ans Filles (Salle). On m’a proposé d'arbitrer et j’y ai pris goût : ça m’a beaucoup plu et ce sont mes meilleurs souvenirs en tant qu'arbitre.
Néanmoins, je préfère jouer car c'est ma passion, j'adore être gardienne de but !
Les deux rôles se complètent bien car être joueuse m'aide à voir les fautes en tant qu'arbitre. L'inverse également car je commence à bien connaître les règles et ça m’aide à mieux jouer.

 

Mylène Scorier (3ème en partant de la gauche) lors du CDF des Régions -16 ans à Wattignies, en octobre 2017

 

Quand tu joues, tu râles après l’arbitre?

Depuis que j’arbitre, je râle beaucoup moins car je sais ce qu'on ressent. J’essaye de me contrôler.

Quelle est la question que tu évites de te poser pour ne pas te prendre la tête ?

C’est «est-ce que ça va être compliqué ?».

 

Qu’est ce qu’il y a dans la tête de Mylène Scorier?

En tant qu'arbitre, c'est de progresser afin de siffler sur le niveau le plus élévé possible.
Mon rêve en tant que joueuse est d'être en équipe de France pour les JO 2024.

 

Merci à Mylène pour sa gentillesse et sa disponibilité.

 

 

 

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Prochains rendez-vous

CE Indoor Club (F): 26 au 28 Janv. 2018 - Prague - Stade Français
CE Indoor Club ( H): 16 au 18 Janv. 2018 - Minsk - Lille M.H.C
CE Indoor Club ( H): 16 au 18 Janv. 2018 - Minsk - Lille M.H.C
Finales Elite: 26-27 Mai 2018 - Stade Français

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.