Actualité des structures

CEMinsk

 

 Du 16 au 18 février 2018 l'équipe du Lille Métropole Hockey Club a disputé, à Minsk, le Championnat d'Europe B en salle des Clubs. L'objectif principal était le maintien et ils l'ont fait ! Malgré un premier match face aux vainqueurs de la compétition (Minsk 10- 3) les lillois ont su rebondir et marquer les points importants lors des matchs cruciaux. Avec 2 défaites et trois victoires les joueurs de Lille portés par leur capitaine, Maxence Lecointe, ont tenu la barre et atteint leur objectif : ils se maintiennent en groupe B. Lors du Championnat d'Europe 2019, ce sera à Amiens de "faire le job". Mais avant cela, retour avec Maxence sur cette très belle expérience vécue par les Lillois. 

 

  • Premier match, le score a été assez "sévère". Comment avec vous rebondit pour la suite de la compétition ?

Maxence Lecointe - Oui une défaite assez lourde pour le 1er match contre les Biélorusses (nettement supérieurs à toutes les autres équipes présentes). Mais nous savions que suite à ce premier match rien n'était joué et tout restait encore possible. Nous avions encore 2 équipes à affronter dans notre poule pour espérer terminer 1er ou 2eme de la poule. 

Les matchs s'enchainent assez rapidement, il fallait donc directement se reconcentrer pour jouer contre les Croates un peu plus tard le même jour.

 

  • Quel a été le discours du coach pour vous remobiliser ?

ML - Nos entraineurs, Fabrice Delattre et Raphael Farasse, ont su trouver les mots pour nous remotiver. Ils nous ont rappelé qu'une Coupe d'Europe c'est long et que cette défaite n'avait rien d'éliminatoire et qu'il fallait réagir directement en battant les croates. Ce que nous avons réussi à faire malgré un très mauvais début de match.

 

  • Est-ce que c’est dans ces moment-là que le rôle du Capitaine est important ? Qu’avez-vous fais ?

ML - C'est sûr que dans ces moments là le rôle de capitaine est important. il faut trouver les mots justes pour que tout le monde reste motivé pour la suite de la compétition. Heureusement nous avons un groupe assez expérimenté, nous nous connaissons pour la plupart depuis un certain temps et savons donc nous parler dans ces moments là. 

En tant que capitaine j'ai essayé de garder chaque joueur concentré pour le match suivant en faisant abstraction du résultat du premier. J'ai pu compter sur l'aide de certains joueurs "cadres" tel que Thibault Blondel qui sait très bien "booster" l'équipe dans ce genre de situation.

Malgré la déception et le résultat, cette première défaite était logique au vu du niveau de jeu des Biélorusses, nous le savions et avions hâte de passer à la suite.

 

  • Vous avez réalisé de bons résultats lors des matchs décisifs (pour le maintien), à quoi attribues-tu ce sang froid pour marquer les points cruciaux ?

ML - Jouer la poule de maintien signifiait jouer contre des équipes bien plus à notre portée. D'ailleurs notre poule de départ était je pense d'un niveau plus relevé que l'autre poule (ça se confirme au vu des résultats finaux). 

Après la déception de ne pas s'être qualifié pour jouer la montée en groupe A nous nous sommes reconcentrés sur notre nouvel objectif: assurer le maintien en groupe B. Nous avions pour cela 2 matchs à jouer (contre les écossais et les italiens) et partions avec déjà les points remportés grâce à notre victoire contre les croates. Nous étions donc assez sereins avant ces 2 derniers matchs et savions que nous pouvions assurer le maintien et la 5ème place dès le samedi soir en battant les écossais, ce que nous avons fait.

Une fois de plus le fait d'avoir un groupe experimenté avec de nombreux joueurs ayant déjà joué plusieurs Coupe d'Europe et gagné plusieurs fois le championnat de France nous a aidé garder notre sang froid pendant les matchs.

 

  • Thomas Becuwe, termine 3ème meilleur buteur de la compétition, que pouvez-vous en dire ?

ML - Il était en feu ce weekend! 11 buts en 5 matchs de Coupe d'Europe (dont un quintuplé contre les Croates), sans être tireur de corners en plus ! C'est fort !

Ceux qui le connaissent et qui ont regardé les matchs ont pu reconnaitre son style de jeu, très efficace ce week-end. Ça nous a fait à tous très plaisir de le voir dans cet état et affiché un tel niveau de jeu. Il n'a pas fait que marquer des buts, il a aussi bien défendu et été très actif dans la construction du jeu !

 

MLecointe

  • Cette Coupe d'Europe avait lieu à Minsk, l’engouement pour cette compétition avait l’air important, cela a-t-il été un surplus de motivation pour vous ?

ML - C'est vrai qu'il y avait pas mal de monde en tribune, plus que ce que j'avais imaginé. Cela crée une ambiance particulière et effectivement une motivation supplémentaire !

En plus du public local, quelques uns de nos supporters avaient fait le voyage pour nous encourager. On les a entendu à chaque match, du début à la fin, même dans les moments difficiles, esperant par exemple une "remontada" contre les bielorusses !

Ils ont été au top tout le week-end et nous tenons vraiment à les remercier. Ils ont joué leur rôle à la perfec

tion !

 

  • Cette expérience va-t-elle vous servir pour la deuxième partie de saison Gazon ?

ML - J'espère que oui! Tous les joueurs du groupe salle ne jouent pas en gazon malheureusement, mais pour ceux qui enchaînent avec le gazon c'est de l'experience accumulée ! Je pense notamment à Benjamin Marqué qui a fait le plein de confiance au fur et à mesure de la compétition, ça lui servira pour le gazon.

Le hockey en salle est un excellent facteur de développement pour le hockey en général. Il permet de progresser dans de nombreux domaines tels que la prise de décision, la vitesse de jeu, la qualité technique,...

Ce n'est pas un hasard si de nombreuses nations jouant les premiers rôles en gazon s'investissent dans le hockey en salle et y jouent également les premiers rôles. Je pense notamment à l'Allemagne et aux Pays-Bas, mais aussi à la Belgique qui fait maintenant partie des meilleurs équipes en gazon et qui se donne les moyens de faire la même chose en salle. Et même l'Australie s'y met: N°1 mondiale en gazon, les australiens ont atteints les demi-finales de la Coupe du Monde cette année.

Le hockey en salle doit permettre au hockey français de progresser ! 

 

 

Résultats

Minsk vs Lille : 10 - 3 (4-1)
Zelina vs Lille : 6 - 7 (4-2)
Partille vs Lille : 7 - 3 (2 - 3)
Menzieshill vs Lille : 2 - 3 (1-1)
Lille vs Bra : 5 - 5 (2-2)

 

 

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Prochains rendez-vous

Coaching Performance 2018: 7 et 8 Sept. 2018 - INSEP - Paris
Fête du Sport: 21 Sept. 2018 - Base de loisir de Cergy
Comité Directeur: 5 et 6 Oct. 2018 - Segré (49)
Village Sentez-Vous sport: 29 Sept. 2018 - Parc de la Villette (75)
#RoadToBhuba - Stage Hommes: 17 au 19 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club
#HSO - Stage Dames: 12 au 14 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.