Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Dans la tête de ...

Dans la tête de ...

Si l'histoire entre l'Angleterre et l'Irlande est jonchée de conflits, notamment dans le domaine du sport, l'histoire entre l'anglaise Susie Pihouée et Kate Boyle, l'irlandaise, est une belle histoire d'amitié qui dure maintenant depuis plus de 30 ans. Deux grandes copines comme elles aiment le dire, qui se sont rencontrées au début des années 90 autour de leur passion commune le hockey, au sein du Cercle Féminin de Paris, club qu'elles n'ont jamais quitté.
Car Kate et Susie cherchent avant tout dans le hockey l'esprit de famille, la solidarité ou encore l'entraide, des valeurs très ancrées dans le club parisien. Dans ce désir de partage, elles sont à la base de pleins de rencontres le dimanche matin qui mêlent petits et grands. Un partage également avec leurs enfants qui jouent au hockey.
Coéquipières au CFP, elles le sont également chez les Masters France avec lesquelles elles ont participé à toutes les campagnes. Car si Susie et Kate sont nées sur les îles Britanniques c'est maintenant sous le coq français qu'elle prennent leur crosse pour représenter la France avec fierté. 

Derick Owusu Lee, c'est un destin et une histoire hors du commun qui l'ont amené d'Accra à Vaucresson. Découvrant très jeune le hockey dans la capitale du Ghana, située en Afrique de l'ouest, Derick Owusu se découvre une passion pour ce sport, qui ne l'a plus quitté depuis. Contraint d'arrêter ses études, il a le choix entre vivre dans la rue ou s'en sortir par le hockey en quittant son pays natal. Direction la France et la région parisienne pour Derick Owusu, qui s'accroche au hockey et trouve dans le Stade Français une deuxième famille, qui l'a aidé dans les moments difficiles qu'il a traversé. Rencontre dans un français presque parfait, avec un jeune homme plein de courage et d'abnégation...

La rubrique "Les Frenchies" fait peau neuve et prend un nouveau tournant pour les prochains mois. Après avoir mis en lumière nos Français à l’étranger, quoi de mieux que de mettre à l’honneur les hockeyeurs et hockeyeuses d'autres horizons qui sont venus évoluer dans le hockey Français !
Ils nous parleront de leurs parcours, de leur amour pour ce sport, de la découverte de la France à travers le hockey et de leur venue dans le cadre de leur étude ou emploi. 

Premier épisode de cette nouvelle mouture avec Annemieke Fokke. Née pas très loin d'Amsterdam, la jeune Annemieke a d'abord vécu le hockey par procuration via sa grande soeur et son grand frère, ce qui était une grande frustration pour elle. Puis elle a grandit et a été en âge de jouer avec une crosse pour ne plus la lâcher ensuite. Une crosse qui la mènera d'abord par les équipes nationales jeunes des Pays-Bas puis en équipe A Dames au côté de ses idoles lors de l'European Nations Cup à Londres en 1987 (médaille d'or) et lors des JO de Séoul en 1988 (médaille de bronze). Mais son plus beau souvenir reste la médaille d'or en Coupe du Monde à Sydney en 1990 avant de raccrocher les basket à l'issue des JO de Barcelone en 1992 à seulement 24 ans.

Car malgré toutes ses médailles, ses voyages et ses souvenirs incroyables, Annemieke veut faire un break avec le hockey pour profiter de sa vie personnelle et professionnelle dans la campagne picarde. Mais la passion de ce sport va vite rattraper Annemieke qui s'investit depuis 1997 dans le club d'Amiens et désormais auprès des Masters France +50 ans. 


Formé depuis tout petit au Saint-Germain HC, Louis Goyet n'a connu aucun autre club dans l'Hexagone. Mais dans le cadre de stages pour ses études, Louis a joué en Espagne il y a deux ans, et joue désormais en Belgique. Cet été, il a donc quitté un club historique pour un autre club historique du plat pays, champion de Belgique à de nombreuses reprises dans les années 70/80, et qui a l'objectif de retrouver le plus haut niveau belge dès la saison prochaine.
Coéquipier d'Edgar Reynaud (gardien international français) au Royal Uccle Sport, Louis Goyet a toujours cette envie de progresser et de se donner à fond en alliant ambition et plaisir. Afin, un jour, de revêtir le maillot de l'Equipe de France A Hommes, après celui des U18 et U21, aux côtés de ses amis et de son frère François. 

Nicolas de Charry, 27 ans le 28 octobre prochain, est un jeune homme qui a déjà vu pas mal de pays. Après avoir commencé le hockey au Lille MHC, puis être passé par le HC Nantes et un club près de Manchester, Nicolas est installé depuis 2018 dans le Grand-Duché de Luxembourg pour raisons professionnelles.
C'est donc dans le seul club luxembourgeois existant, le Luxembourg HC, qu'il continue de pratiquer sa passion en évoluant dans le championnat belge. Dans cette terre de cyclistes mythiques qu'est ce petit pays sans accès la mer, Nicolas et ses coéquipiers sont les "Moise" des temps modernes : ils ont pour objectif d'ouvrir ce sport aux 600 000 habitants du grand duché. Interview avec Nicolas de Charry, aux frontières de 3 pays...

 

Si je vous dis passion, engagement et surtout humilité, vous me dites ? Hubert Millot. Droit, franc et un homme de parole, la FFH s’est entretenue avec Hubert pour connaître l’homme mais aussi afin de le remercier après 45 années d’engagement dans le hockey français. 

Plus d'une centaine de sélections en Equipe de France, formé à Ronchin jeune puis à Lille au haut niveau, entrepreneur infatigable, Viktor Lockwood s'est confié à nous. A coeur ouvert, le capitaine du Lille MHC revient sur son retour dans le Nord, sur les JO 2024, sur sa vie professionnelle très active et enfin sur sa malheureuse blessure. 

 "Ça joue ?". Si un suisse vous demande cela, il ne veut pas savoir si vous jouez au hockey mais plutôt savoir si tout va bien. Chez Anne-Charlotte "ça joue" dans sa vie, et elle joue au hockey en parallèle, sa passion de toujours. Anne-Charlotte Farasse a commencé le hockey, chez elle, à Cambrai, où a évolué son père et où jouent encore deux de ses frères. Après une étape de trois ans à Caen, elle rejoint son mari en Suisse, où elle est médecin dans la ville de Lausanne, tout en continuant sa passion pour le hockey dans les clubs du Servette de Genève puis des Black Boys, également basé à Genève, depuis la saison 2017.
Si le hockey n'est pas encore très répandu dans le pays des helvètes, Anne-Charlotte se plaît dans sa pratique sportive, en évoluant au plus haut-niveau suisse. A Lausanne, balade avec Anne-Charlotte Farasse sur les bords du lac Léman...

Né en 1985 à Rennes, c'est une dizaine d'années plus tard que le jeune Kevin Le Blevec a pris sa crosse pour taper la balle du côté du Cercle Paul Bert de Rennes. Installé depuis 10 ans à Rochester, dans le nord-est des Etats-Unis, suite à un échange universitaire au cours duquel il a rencontré sa future compagne, Kevin a toujours gardé le contact avec le "field hockey", en tant que joueur dans un premier temps puis comme entraîneur.
Enseignant de français à l'université, musicien émérite, ou encore entraîneur d'une équipe mixte universitaire, Kevin met en musique une vie à 100 à l'heure. Champion de l'Etat de New York la saison dernière, avec sa "team" de Rochester, le breton est également toujours en contact avec son club de coeur qu'est le CPB Rennes. Seule fausse note, le climat neigeux et glacial de Rochester, qui lui fait tant regretter sa chère Bretagne.
Kevin, Kenavo ar c'hentañ !

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.