Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Dans la tête de ...

Si je vous dis passion, engagement et surtout humilité, vous me dites ? Hubert Millot. Droit, franc et un homme de parole, la FFH s’est entretenue avec Hubert pour connaître l’homme mais aussi afin de le remercier après 45 années d’engagement dans le hockey français. 

 

 

Bonjour Hubert, pour le peu de personnes qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter ?

Difficile de me présenter. Je suis un dirigeant de longue date (rires) … J’ai d’abord joué au hockey à Lille HC, puis à Wattignies HC et enfin en 1976 à Béthune H.C. C’est à Wattignies, au contact de Jacques et Philippe Richard que j’ai découvert le rôle de dirigeant. J’ai commencé en tant que dirigeant dans le club de Béthune dès les années 1980 comme entraineur des jeunes. Puis j’ai gravi tous les échelons dans mon club (trésorier puis secrétaire puis président).

 

 

Mais, comment es-tu tombé dans le hockey ?

Grâce à mon père et mes frères ainés. Je suis issu d’une famille de hockeyeurs ! Pourtant, je n’étais pas assidu aux entraînements… j’étais loin du Haut-niveau (rires). Pour moi c’est avant tout du plaisir. Pour info, vu que je suis gaucher, je jouais ailier gauche avant de terminer arrière gauche parce que je dois l’avouer, je ne marquais pas beaucoup de buts. A l’âge de 55 ans, j’ai préféré arrêter de jouer mais je suis resté dirigeant. 

  

 

hubert millot joueur octobre90

Hubert en tant que joueur à Béthune 

  

Quels rôles différents as-tu occupé lors de ta carrière hockey ?

J’ai aussi été dirigeant du Comité Départemental du 62 comme secrétaire puis président à la suite de Pierre Belmer. J’ai été élu Secrétaire général de la ligue des Flandres en 2001, devenue la ligue Nord Pas-de-Calais puis aujourd’hui des Hauts-de-France. A ce poste, j’ai pris la suite de Renée Muller et j’ai collaboré avec 3 présidents successifs : Daniel Choquel, Benoit Coisne et Laurent Frappart. J’ai terminé mon apprentissage au côté de Jean-Luc Delloye, CTR à l’époque.

 

 

Quel souvenir gardes-tu de ta fonction occupée ? De quoi es-tu le plus fier ?

Je retiens tous ces moments, tous ces petits plaisirs humains et sportifs. Je retiens aussi notamment l’organisation des compétitions de coupe d’Europe avec des bénévoles et à être autour des terrains. Ce sont des moments humains dont je garde un excellent souvenir. Dans toutes mes missions à travers les clubs de la ligue des Hauts-de-France et des autres régions, j’ai toujours été bien reçu. J’ai aussi été Délégué Technique Fédéral (salle et gazon). Enfin, je suis aussi membre de la chambre de Première Instance de la Fédération et toujours représentant de la Zone 1 à la C S N. À ce jour, je reste délégué technique et assistant de la commission sportive régionale des Hauts de France. Je garde encore un pied dans le monde du hockey !

 

 

hubert millot premièrephoto

 Hubert Millot, à Wattignies lors d’un championnat de France des Régions

 

Il me semble que vous êtes médaillé ?

En effet, après la médaille de bronze, j’ai reçu la médaille d’argent du ministère de la Jeunesse et des Sports. Je suis content de l’avoir, cela fait plaisir. Je n’ai pas fait de demande, elle a été faite pour moi et ça me touche que mes pairs aient souhaité me récompenser. J’ai été reçu en préfecture d’Arras. C’était très impressionnant. J’ai hâte qu’on me mentionne pour la médaille d’or… (rires)

 

 

thumbnail Capture décran 2020 12 15 à 19.14.54

Remise de la Médaille d’argent  Jeunesse et Sport en 2007

 

Quel regret pourrais-tu avoir ?

Je n’ai jamais vraiment de regret, il ne faut pas. Je suis seulement triste d’être parti après les  élections de novembre dernier sans pouvoir dire au revoir à tout le monde, à tous les Présidents que j’ai rencontrés lors de ma carrière, à cause de la situation sanitaire. Ce n’est que partie remise, j’espère pouvoir le faire l’année prochaine. Pour revenir à ma carrière, je ne vois que le positif.. Bon, j’aurais aimé faire les JO 2024 mais il faut savoir s’arrêter. 

 

En plusieurs occasions tu as associé Leslie dans l'action, quel est l'avantage que tu as trouvé dans cette gestion en binôme ?

Au départ, il s’agissait de ma secrétaire-comptable professionnelle. Elle jouait au basket et je lui ai fait découvrir le hockey. Elle m’a beaucoup aidé tout au long de ma carrière. Puis, elle a été formée coté dirigeant. Elle a suivi les étapes avec moi, par amour du sport ! 

 

 

Hubert millot Deuxiemephoto

Hubert Millot, le 14/03/2018 au CROS à Villeneuve d’Ascq lors de la présentation du plan Ambition

 

Nous avons appris que vous étiez un cycliste infatigable. Est-ce vrai ? 

Je m’y suis mis depuis que j’ai arrêté le hockey et dès qu’il faut beau je roule. Je me suis donné un challenge cette année. En effet, je visais les 10 000 km! J’en ai fait 10 700 et je vise les donc les 11 000 pour la fin de cette année. J’aime le vélo qui me permet de rencontrer des gens, c’est très intéressant et sympathique. J’ai un ami avec qui je pédale de temps en temps aussi, cela permet d’occuper sportivement ma retraite et d’entretenir ma santé.

 

Pour finir, comment vois-tu le hockey français dans quelques années ?

Aujourd’hui, quel que soit le sport, la situation est difficile. La société aime le sport, donc je ne m’inquiète pas pour les adhérents. A plus long terme, le hockey va faire face à de nombreux challenges avec comme exemple l’arrosage des terrains et la sécheresse… Pour revenir à nos sélections, l’Equipe de France a vraiment progressé depuis 5 années tant sur le plan physique que tactique même mentalement, dans sa préparation. L’équipe est plus cadrée et encadrée. Ça me plait bien. Pour 2024, il faut y croire !

 

 

Nous tenons à remercier Hubert pour sa joie de vivre, son humilité et ses réponses toutes plus intéressantes les unes que les autres. Après 45 années de bénévolat, Hubert tire sa révérence. La FFH et son Bureau souhaite dire un grand « merci » à Hubert ! 

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.