Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Dans la tête de ...

Nicolas de Charry, 27 ans le 28 octobre prochain, est un jeune homme qui a déjà vu pas mal de pays. Après avoir commencé le hockey au Lille MHC, puis être passé par le HC Nantes et un club près de Manchester, Nicolas est installé depuis 2018 dans le Grand-Duché de Luxembourg pour raisons professionnelles.
C'est donc dans le seul club luxembourgeois existant, le Luxembourg HC, qu'il continue de pratiquer sa passion en évoluant dans le championnat belge. Dans cette terre de cyclistes mythiques qu'est ce petit pays sans accès la mer, Nicolas et ses coéquipiers sont les "Moise" des temps modernes : ils ont pour objectif d'ouvrir ce sport aux 600 000 habitants du grand duché. Interview avec Nicolas de Charry, aux frontières de 3 pays...

 

Peux-tu te présenter ? Présenter ton parcours dans le hockey ?

Je m'appelle Nicolas de Charry, j'ai 27 ans et j'ai commencé le hockey au Lille MHC en 2006. J'ai disputé quelques compétitions nationales en jeunes dans ce club. J'ai ensuite déménagé à Nantes où j'ai joué 6 mois au HC Nantes avant de me mettre au rugby.
Dans le cadre de mes études de droits, j'ai également vécu à Manchester, au nord de l'Angleterre, où j'ai repris le hockey. Et depuis 2018, je joue au Luxembourg Hockey Club.

 

Tu as pris la décision de partir à l’étranger. Quelles raisons t’ont poussé à faire ce choix ? Et pourquoi signer dans le club du Luxembourg HC ?

En effet, j'ai emmenagé au Luxembourg avec ma femme depuis 2018, je travaille actuellement en banque au Luxembourg. C'est donc un choix purement lié à mon activité professionnelle.
Je sais que le hockey est très présent dans le nord de la France, en Belgique ou encore aux Pays-Bas. Je me suis donc dit que c'était l'occasion de renouer avec le hockey et je me suis donc rapproché du Luxembourg HC. C'est un club qui a été créé il y a moins de 5 ans, et qui ne jouait pas beaucoup l'an dernier à part quelques matchs amicaux face à des équipes belges ; cette année, nous avons intégré le championnat belge, en Nationale 3 B.

 

NDCharryPhotoEquipeNicolas de Charry avec son équipe du Luxembourg HC (accroupi, le 3ème en partant de la droite)

 

Peux-tu nous présenter ton club et le niveau auquel tu évolues ? Quels sont tes objectifs avec celui-ci ? Comment s’est passé le début de saison ?

Il n'y a qu'un seul club au Luxembourg, c'est pour cela que nous avons intégré la Ligue Belge. Nous jouons donc tous nos matchs à l'extérieur en Belgique. Par contre, nous bénéficions d'un super terrain au Luxembourg afin d'accueillier les matchs. La ville est très investie dans le sport et nous a aidé à avoir ce terrain de qualité.
Avec cette équipe, nous avons un objectif qui va au-delà du sportif : nous souhaitons faire connaître ce sport au Luxembourg, car il est encore assez méconnu et aussi démontré aux Belges, que nous savons jouer au hockey au Luxembourg.
Pour l'instant, nous sommes dans la première moitié du classement avec notamment pas mal d'équipes bruxelloises. C'est très serré.

 

Le COVID 19 a précipité l’arrêt du championnat belge ainsi que tous les autres championnats. Que peux-tu nous dire à ce sujet ? 

A l'instar de la France, nous avons arrêté en mars la saison dernière. Aujourd'hui, on est sur ce que j'appelle une "phase de constatation" où on continue de faire les matchs tout en respectant au maximum les consignes sanitaires qui nous ont été transmises. Mais pour l'instant pas d'arrêt, on continue à jouer et c'est tant mieux.

 

 NDCharryPhotoCheckLe Luxembourg HC évolue en Ligue Belge, en Nationale 3 B

 

Quelles sont les différences principales entre les clubs que tu as connu en France et ton club actuel (entraînement, composition de l’équipe, comparaison championnat français et championnat belge) ?

Difficile à dire car je n'ai joué qu'en championnats jeunes en France. Mais je me rappelle que c'était une pratique très sérieuse au Lill'Hoc avec 2 à 3 entraînements par semaine. Ici à Luxembourg, il y a une moyenne d'âge de 32 ans, avec des personnes qui viennent de rentrer dans la vie professionnelle ou qui sont des professionnels aguerris : pas le temps de faire plus de deux entraînements par semaine, avec notamment les Ligues d'entreprise qui ont un entraînement.
La Ligue belge est vraiment d'un bon niveau avec des équipes bien préparées physiquement et tactiquement. Et c'est très motivant !

 


Est-ce que tu te vois revenir en France la saison prochaine ou dans un avenir proche ?

Un retour n'est pas à l'ordre du jour actuellement. Mais si je rentre en France, je prendrais une licence en France sans problème car c'est un sport que j'aime énormément et que je pratique depuis 10-12 ans en comptant les "pauses". Prioritairement un retour sur Nantes ou Lille pourrait me correspondre.

 

Merci à Nicolas pour sa disponibilité et sa gentillesse.

 Crédit Photo : Laurent Faucon

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.