Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Dans la tête de ...

Né en 1985 à Rennes, c'est une dizaine d'années plus tard que le jeune Kevin Le Blevec a pris sa crosse pour taper la balle du côté du Cercle Paul Bert de Rennes. Installé depuis 10 ans à Rochester, dans le nord-est des Etats-Unis, suite à un échange universitaire au cours duquel il a rencontré sa future compagne, Kevin a toujours gardé le contact avec le "field hockey", en tant que joueur dans un premier temps puis comme entraîneur.
Enseignant de français à l'université, musicien émérite, ou encore entraîneur d'une équipe mixte universitaire, Kevin met en musique une vie à 100 à l'heure. Champion de l'Etat de New York la saison dernière, avec sa "team" de Rochester, le breton est également toujours en contact avec son club de coeur qu'est le CPB Rennes. Seule fausse note, le climat neigeux et glacial de Rochester, qui lui fait tant regretter sa chère Bretagne.
Kevin, Kenavo ar c'hentañ !

 

Bonjour Kevin, peux-tu te présenter ? Que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle Kévin, je suis originaire de Rennes, où j’ai commencé le hockey au CPB Rennes a l’âge de 12 ans. J’y ai joué presque 10 ans. J’ai quitté la France en 2009 pour Rochester, et je joue dans une équipe de ‘’vétérans’’. J’entraîne aussi.
Je suis enseignant de français et responsable de la technologie dans le département de langues du Rochester Institute of Technology. A côté, je suis aussi musicien, sous le nom Kevleb et je viens de sortir mon premier album solo.

 

Tu vis à Rochester, dans l’Etat de New York, au nord-est des Etats-Unis. Quelles raisons t’ont poussé à faire ce choix ? Et pourquoi t’investir dans le club universitaire de la ville ?

Je suis parti en échange universitaire pour enseigner dans une université américaine, tout en terminant mon master à Rennes. Durant cette année j’ai rencontré ma compagne, qui est devenue ma femme. Nous avons décidé de suivre sa carrière et de rester à Rochester. Je voulais continuer à m’investir dans le hockey et j’ai commencé à entrainer au niveau lycée, et à jouer dans l’équipe universitaire. Plus tard j’en suis devenu l’entraineur.

 

Peux-tu nous présenter ton université et le niveau auquel tu évolues ? Comment s’organise la saison ? Comment s’est passé le début de saison ?

J’entraîne une équipe mixte de l’université Rochester Institute of Technology. Elle regroupe des jeunes gens de tous niveaux. Nous évoluons dans une ligue de l’état de New York. Il s’agit du format club. Les clubs universitaires sont plutôt orientés vers l’aspect social du sport. Cela s’oppose au « varsity » ultra-compétitif du NCAA (National Collegiate Athletic Association).
Nous prenons néanmoins les choses au sérieux et avons remporté le titre de Champion de l’état de New York l’année dernière. Cette année nous avons échoué en quart de finale des playoffs face à Buffalo.
Nous n'avons pas été trop pénalisés par le COVID 19, notre championnat se déroulant en automne. Nous n’avons donc pas été impactés. Nous sommes dans un Etat qui prends des mesures plutôt restrictives, ce qui semble fonctionner. Au niveau national, les politiques actuelles sont assez inquiétantes.

Kevin Le Blevec (en haut à gauche) avec son équipe mixte de Rochester 

Es-tu toujours en contact avec ton club formateur, le CPB Rennes ? Un message à faire passer sur ce club ?

Je suis en contact avec de nombreux joueurs et quand c’est possible, j’essaie de taper la balle avec eux en été. Le CPB est mon club de cœur. Il est composé de gens passionnés et chaleureux. Mes entraîneurs, Jacques Riou et Gildas Legendre ont fait beaucoup pour mon éducation. Tous ces acteurs m’ont accompagné pendant les bons et les mauvais moments et ils méritent à être reconnus, autant sportivement qu’humainement.
L’année dernière, deux de mes joueuses sont parties en échange scolaires à Rennes en fin d’année scolaire et le club les a généreusement intégré à plusieurs entraînements.

 

Un mot sur la place du hockey aux USA ? Difficile de se faire une petite place au pays du base-ball, du foot US ou encore du basket ?

Le hockey est assez régional. Il est essentiellement féminin. Dans notre région nous avons beaucoup d’équipes performantes et c’est une discipline en développement constant. Evidemment c’est loin d’être aussi populaire que les sports majeurs mais tout de même très bien représenté. Le hockey est vraiment une discipline universitaire. Nous avons 2 équipes « clubs » et 3 équipes « varsity » rien qu’à Rochester. Mais il n’y a quasiment rien après l’université.

 

Est-ce que tu te vois revenir en France dans un avenir proche ?

La grande question… J’avoue que la France, et particulièrement la Bretagne me manquent. Rochester est une super ville mais le climat est exécrable en hiver. Il est tombé plus de 2,5 mètres de neige cette année… plus qu’en Alaska ! Et puis la famille, les restaurants, les amis… ça manque ! Forza CPB !

 

Merci à Kevin pour sa disponibilité.

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.