Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Dans la tête de ...

Quitter le cocon familial et le club que l'on considère comme sa seconde maison pour s'expatrier à l'étranger n'est jamais chose aisée. Pourtant, Charlotte Grunbaum, elle, était impatiente. Pour cette anglophone de naissance, étudier à l'étranger en y alliant le hockey apparaissait comme une évidence. Elle évolue désormais en équipe 2 de l’université de Loughborough. Située en plein centre de l'Angleterre, entre Leicester et Nottingham, cette université d'excellence sportive est réputée pour accueillir la crême de la crême... anglaise ou étrangère. Celle, qui a goûté à la tunique bleue en U18 Filles et qui cotoie au quotidien les meilleures jeunes joueuses britanniques, ne cache pas ses ambitions. Rejoindre l'équipe une de Loughborough et surtout les A Dames françaises.
Charlotte nous partage son expérience du double projet à l'anglaise, en attendant avec (im)patience de pouvoir évoluer au plus haut-niveau.

Peux-tu te présenter ? Que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle Charlotte Grunbaum et j’ai 19 ans. Ayant deux parents et trois frères et sœurs hockeyeurs, j’ai toujours été sur les bords de terrain depuis toute petite, mais c’est à l’âge de 7 ans que j’ai commencé à jouer au Racing Club de France.
Je suis étudiante en marketing et management à l’université de Loughborough en Angleterre. Ça a été un grand changement de mode de vie car je suis devenue totalement indépendante mais je m’y suis vite fait.

              

Tu as commencé le hockey au RC France et tu y es restée pendant 10 ans. Peux-tu nous dire ce que représente ce club pour toi ? Tu continues à suivre les résultats de l’équipe N1 Dames ?

N’ayant joué qu’au RCF en France, ce club est comme une deuxième maison pour moi. J’y ai également coaché plusieurs années. C’est un club très familial avec une bonne ambiance. Je continue à suivre les résultats de l’équipe première, qui évolue en Nationale 1 Dames, et qui pour l’instant se trouve première du championnat donc j’espère qu’elles monteront en Elite l’année prochaine.

 Charlotte Grunbaum sous ses nouvelles couleurs de Loughborough University

Tu as donc pris la décision de partir en Angleterre en 2018. Quelles raisons t’ont poussée à faire ce choix ? Peux-tu nous présenter l’université de Loughborough  ?

Partir faire mes études à l’étranger a toujours été quelque chose qui m’intéressait et mon niveau d’anglais était déjà bon (ma mère nous parlait en anglais étant petits). J’ai eu la chance d’être acceptée comme sportive de haut niveau (« Elite Athlete Pathway » avec l’attribution d’une bourse) à Loughborough. C’est la meilleure université anglaise pour le sport. L’université a remporté BUCS (British Universities and Colleges Sport), le championnat universitaire, pendant 40 années consécutives.
Des joueuses internationales évoluant pour la Grande Bretagne, le Pays de Galles et l’Irlande viennent y faire leurs études, l’université attire les sportifs de haut niveau de tous sports. Maddie Hinch, gardienne de l’équipe de Grande Bretagne, championne olympique Rio2016, était étudiante à Loughborough.
Loughborough se situe en plein centre de l’Angleterre, au sud de Nottingham. Le club est composé de 5 équipes hommes et 5 équipes femmes, jouant au niveau National ou Régional. L’équipe 1 Dames est notamment montée en Première Ligue l’année dernière, ce qui n’était pas arrivé depuis 2000.

 

Quels sont tes objectifs avec ton équipe ? Comment se passe le début de saison ?

Nous avons une pré-saison qui commence mi-août à Loughborough. Cela se compose d’entraînements, de séances de musculation et de séries de matchs d’entraînement. Les filles jouant en équipe 1 et 2 sont invitées à cette pré-saison.
L’objectif cette année est d’avoir une saison aussi parfaite que l’année dernière où nous avons été premières des deux ligues, ainsi donc promues pour BUCS et le championnat du weekend.
De fait, cette année le championnat BUCS est plus dur mais la première place en division régionale est très bien partie, ce qui nous permettra d’être promues en division Nationale pour la saison prochaine.

 Charlotte Grunbaum située à la gauche de la capitaine anglaise

Quelles sont les principales différences entre le hockey que tu as pu pratiqué en France et celui que tu pratiques actuellement ? L’organisation de la saison universitaire est-elle différente ?

En France je jouais en équipe adulte donc avec des personnes plus âgées mais qui ont plus d’expérience et de savoir-faire. Ici nous sommes tous étudiants donc l’ambiance est totalement différente, même si nous sommes très axés compétition, il y a toujours un peu de place pour la rigolade. Nous avons deux matchs par semaine, un le mercredi dans le championnat BUCS où nous jouons contre d’autres équipes universitaires et le samedi nous jouons en première ligue régionale.
Comme en France, je m’entraîne deux fois par semaine, avec en plus deux séances de musculation personnalisées par le S&C (Strength and Conditioning) coach, ce que je n’avais pas en France. Avec l’adhésion à la salle de musculation, vous avons aussi accès à d’autres infrastructures telles que la piscine ou encore de nombreux cours de fitness tels que body combat, yoga, cardio, body pump et bien plus encore.

 

Tu as été prise en Equipe de France U18 Filles il y a deux ans. Intégrer l’Equipe de France U21/A Dames est un objectif à court terme pour toi ?

Etre en Equipe de France u18 a été une très bonne expérience pour moi et pouvoir intégrer de collectif U21/A serait un honneur car ce n’est pas tous les jours que l’on peut représenter son pays.

 

Que peut-on te souhaiter pour les semaines et mois à venir ?
Rejoindre l’équipe 1 pour jouer avec une majorité de joueuses qui évoluent en équipe nationale.
En attendant, avec l’équipe 2, rester première du championnat régional pour pouvoir être promus en division Nationale.

 

Merci à Charlotte pour sa gentillesse et sa disponibilité.

 

 

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.