Dans la peau, ou dans la tête

 "Les Frenchies", c'est une nouvelle rubrique à retrouver chaque mois sur le site de la FFH, relayée sur nos réseaux sociaux et dans notre newsletter. Ce sera l'occasion de découvrir des joueurs et des joueuses, de tous niveaux, évoluant à l'étranger. Le niveau de jeu, les différences au niveau des infrastructures, des modes vie ou encore ce qui leur manque de la France, tous les sujets seront abordés.

Et pour ce lancement, retrouvez l'interview de Frédéric Gohlke, qui évolue depuis cette saison en Allemagne. Partagé entre l'Allemagne et la France depuis sa plus tendre enfance, ce munichois de naissance est rapidement devenu un saint-germanois d'adoption. Joueur du Saint-Germain pendant presque 10 saisons, ponctué par des titres de champions de France et des participations à l'EHL, Frédéric est depuis le début de saison un joueur de première division allemande au sein du Club an der Alster
Plongée outre-Rhin pour un franco-allemand qui tient ici le devant de la scène.

Peux-tu te présenter ? Présenter ton parcours dans le hockey ?

Je m’appelle Frédéric Gohlke, j’ai 22 ans et suis franco-allemand. J’ai commencé le hockey à 5 ans à Munich, où je suis né. A 11 ans, nous avons déménagé en région parisienne. C’est à ce moment que je joue pour la première fois pour le Saint-Germain HC. Après quatre ans, qui se sont terminées avec un titre en cadets, nous repartons en Allemagne, cette fois à Düsseldorf. En 2015, j’ai eu l’occasion d’intégrer l’INSEP. C’est alors que je reviens à Paris et au SGHC. Quatre saisons ponctuées par deux titres et des souvenirs d’EHL inoubliables et me revoilà reparti.
J’ai également eu la chance de faire partie des Equipes de France -18 et -21, participant à deux Coupes d’Europe, dont une victorieuse en B à St Petersbourg. 
Comme vous pouvez le constater, j’ai toujours navigué entre l’Allemagne et la France.

 

Que fais-tu dans la vie ?

Pendant mon temps à Paris j’ai fait une double licence en Histoire et en Géographie à l’Université Paris 1. Aujourd’hui j’ai fait le choix de travailler quelques temps avant mon Master. Je travaille dans une entreprise dans le secteur des énergies renouvelables. 

 Frédéric Gohlke (à gauche), avec les couleurs de son nouveau club

Tu as pris la décision de repartir en Allemagne. Quelles raisons t’ont poussé à faire ce choix ? Et pourquoi  signer au «Club an der Alster » ? 

Après ces quatre années fructueuses à St Germain, je voulais vivre une nouvelle expérience, j’avais besoin de sortir de ma zone de confort à Saint-Germain et Paris. 
Plusieurs arguments m’ont poussé vers Alster. C’est un club mythique en Allemagne, ils ont tout gagné au début des années 2000. L’opportunité d’être entrainé par Sebastian Biederlack, une légende du hockey allemand qui a tout gagné. Et finalement, la ville d’Hambourg qui en plus d’être la capitale du hockey en Allemagne est une ville incroyable.
Néanmoins, les dernières saisons ont été compliquées pour l’équipe. De nombreux entraîneurs se sont succédés ce qui a amené de l’instabilité. L’équipe possède un grand potentiel. La nouvelle formule du championnat nous convient bien, arrivé en quart de finale est le minimum, après tout est possible.  

 

Quelles sont les différences principales entre le Saint-Germain HC et ton club actuel ?

La différence de niveau entre St Ger' et Alster est très fine. Néanmoins, les entrainements sont plus intenses ici. La taille du groupe (23-25 joueurs), pousse tout le monde à devoir se battre pour sa place. La composition du club et l'encadrement de l'équipe est plus professionnel aussi, la différence de moyens le permet. Par exemple, lors des matchs à l'extérieur nous voyageons le jour d'avant et dormons à l'hôtel. 
Le niveau du championnat est plus élevé et surtout plus dense. En France on a trois-quatre équipes qui mènent la danse. En Allemagne c'est un peu le cas aussi avec Cologne, Mülheim et Mannheim, la nouvelle formule va peut être changer ça. Derrière le niveau est très homogène. Tout le monde peut battre tout le monde. 
Actuellement, notre début de saison est correct. Nous avons deux victoires et deux défaites après quatre matchs (entetien réalisé il y a deux semaines).

 Frédéric Gohlke, dans son club de coeur, le Saint-Germain HC

Est-ce que tu te vois revenir en France ? Que peut-on te souhaiter pour les semaines et mois à venir ?

Oui mais je ne sais pas quand. C'est difficile de planifier longtemps à l'avance, mais une chose est sûre, Saint Germain c'est chez moi, c'est mon club.
Que je m’impose définitivement dans l’équipe et bien sur d’éviter toute sorte de blessures !

 

Merci à Frédéric pour sa disponibilité et sa gentillesse. Bonne saison à lui !

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.