Dans la peau, ou dans la tête

Un mois après l'organisation des phases finales Elite à Douai, Olivier Trochu a accepté de passer notre scanner et de répondre à nos questions afin que nous nous immergions dans sa situation. Son rôle de président du Douai HC, son parcours, son activité professionnelle, l'organisation réussie des phases finales Elite et le futur accueil de la World League 1 féminine. Tous ces sujets ont été évoqués, l'examen s'est déroulé à merveille et nous vous proposons donc de plonger dans la peau d'Olivier Trochu, entrepreneur multi-casquettes. 

 

Dans la tête dOlivier Trochu

 

Dans la peau du président du Douai Hockey Club, comment fait-on pour en arriver là ?

 

Passionné de nature, j’aime aller au bout de mes entreprises. Après mes études de commerce et l’obtention d’un Master en marketing, j’ai intégré la société IBM puis je suis devenu Directeur Marketing pour une société qui travaille avec des grands clubs sportifs. Je suis arrivé en tant que président du Douai HC en 2015, à une période où il a fallu être déterminé et persuasif afin de  mobiliser les personnes qui m’entouraient autour d’un projet pour redonner vie au club.

 

Pourquoi ce goût pour le hockey ?

 

Je considère le Hockey comme le sport le plus valorisant : RESPECT – ETHIQUE – ESPRIT D’EQUIPE – TRADITION – CONVIVIALITE –OUVERTURE – PERFORMANCE – SOURIRE sont les valeurs que je tente de partager au quotidien avec mon entourage proche, mes équipes, et les enfants du club. Pourtant, je ne suis pas né une crosse à la main. Toute ma jeunesse, j’ai pratiqué le Handball, à un certain niveau, puis je me suis reconverti au Hockey sur le tard.

 

En parallèle, tu diriges une entreprise de diagnostics immobiliers : ADN à Douai et Lille. Tu es donc quelqu’un d’entreprenant... Que souhaites-tu entreprendre à moyen terme pour le DHC ? 

 

Les attentes des licenciés deviennent exigeantes, ce qui nous pousse à l’amélioration continue de notre organisation, de nos offres, et à terme la professionnalisation de notre activité.

A moyen terme, cela passera par la réalisation d’une salle de sport dédiée au hockey, nous permettant ainsi d’accroitre la formation des jeunes, ce qui sera un atout complémentaire aux structures que nous possédons déjà. Car, la réussite compétitive d’un club sur le long terme passe avant tout par la formation de jeunes et leur fidélisation pour les intégrer dans le projet des équipes premières.

Je souhaite également amener mon expertise de chef d’entreprise au sein de notre club, sans contrainte et en toute convivialité : pour que tout reste plaisir et bonne humeur !

 

Olivier, ton club vient d’organiser un des événements phares de la F.F.H, à savoir les finales Elite. Les regards du Hockey étaient tournés vers Douai. Que retiens-tu de cette expérience de coordination générale d’un événement sportif ?

 

Un évènement préparé et maitrisé est à moitié réalisé ! J’ai ainsi pu profiter de la victoire de mes équipes allègrement le jour J ! Et cela grâce à une équipe de bénévoles investie, bienveillante, et responsable. Pourtant, il n’était pas aisé de monter une équipe de travail en amont de l’événement. Cela s’explique par le fait que les autres championnats, notamment les championnats jeunes, n’étaient pas terminés. Difficile donc de mobiliser des parents bénévoles pour un événement lorsque leurs enfants jouent en parallèle ailleurs. Les intempéries de la veille de l’événement ont également joué un rôle néfaste sur la préparation de l’événement, mais aujourd’hui, compte tenu du succès de ces 3 rencontres, ce n’est plus qu’un mauvais souvenir (rires).

 

Du côté sportif, l’équipe féminine du Douai Hockey Club a remporté son tout premier titre de champion de France Elite de Hockey, devant son public et toute une ville. Il se passe quoi dans la tête de son président au coup de sifflet final ?

 

Olivier Trochu

Que d’émotions !!! Et quelle joie partagée avec tout le Douai Hockey Club ! C’est vrai que cette victoire est à l’arrachée, mais notre équipe a fait preuve d’une solidarité sans faille, avec un bloc défensif courageux qui a tout fait pour conserver l’avantage d’un but acquis dans le premier quart temps. Je félicite une nouvelle fois nos joueuses et leur entraineur Julio pour ce moment inoubliable et le pack d’émotions qui se bousculaient en moi au coup de sifflet final.

A travers l’ensemble des témoignages que l’on reçoit depuis notre titre, on se rend compte à quel point notre sport est fédérateur et nous réalisons que la beauté et les valeurs du Hockey et du sport en général existent vraiment, car au-delà du Douai HC, cette victoire a ému beaucoup de personnes qui ne sont pas investies dans le club.

 

En obtenant ce titre, le Douai Hockey Club représentera la France la saison prochaine pour l’EuroHockey Clubs Champions Challenge I. Si l’effectif n’est pas trop affecté par l’intersaison, quels sont les objectifs fixés pour l’année prochaine et cette Coupe d’Europe ?

L’effectif ne change pas, et c’est une excellente chose. Le titre de championnes de France a boosté les joueuses et elles sont déterminées à ramener la victoire lors de la prochaine Coupe d’Europe. Mais avant tout, l’objectif prioritaire reste évidemment d’aller chercher le maintien en Challenge I pour la participation l’année suivante des futures Championnes de France 2017. En espérant que l’on réitère cette performance une deuxième année consécutive.

Outre l’aspect purement sportif, mon souhait principal est, si possible, l’organisation de cette coupe d’Europe à Douai. Ainsi cela permettra à notre jeune équipe de se retrouver dans les meilleures conditions pour participer à la compétition, et nous savons que les déplacements ne sont pas toujours bénéfiques et nous connaissons la force de notre équipe qui a ses repères à domicile. Une coupe d’Europe à Douai sera aussi l’occasion pour les autres équipes européennes de profiter de la qualité de nos infrastructures et de découvrir notre belle région : les Hauts de France.  Une première participation à une coupe d’Europe à domicile, ce serait le top. J’ai l’intime conviction que nous sommes tout à fait capables d’accueillir cet événement, tout comme nous avons su accueillir les Phases Finales Elite et que nous accueillerons en septembre la World League Round 1 féminine.

 

Justement, puisque tu en parles, rebondissons sur La Hockey World League Round 1 qui aura lieu dans 3 mois. Cette compétition devait se tenir à Cambrai. Finalement, c’est bien le Douai HC qui accueillera l’événement. Qu’est-ce qui vous a poussé à reprendre le flambeau et à proposer l’organisation de cette compétition d’envergure internationale ?

 

Après avoir organisé les rencontres amicales France- Japon et France – Russie l’année dernière, on a pu mesurer l’impact que cela représentait pour nos joueurs et notamment les plus jeunes de recevoir une équipe de France et un match international. C’est dans cette optique que nous souhaitions organiser la World League Round 1 féminine. Cet événement mettra en lumière notre sport si marginal en France alors qu’il est le 3ème le plus pratiqué au monde, et nous sommes ravis que les projecteurs soient braqués sur le Douai HC pour cela.

Olivier Trochu 2

 

Le développement du hockey féminin dans ton club, quelles sont les prochaines étapes ? 

 

Le taux de féminisation est de 33% au Douai HC. Ce chiffre ne représente pas l’ensemble des femmes qui œuvrent tout au long de l’année dans l’ombre. Je souhaite donner plus de représentativité aux femmes de notre club, qu’elles soient joueuses, sœurs ou maman. Cela a commencé cette saison lorsque nous avons décidé d’impliquer beaucoup plus les femmes dans la vie de notre club, notamment aux postes de direction tels que le Comité Directeur, au sein duquel le taux de féminisation a considérablement augmenté. Nous espérons continuer sur cette dynamique pour promouvoir la mixité dans le Hockey !

 

Un message à faire passer, vas-y c’est le moment ?

 

Prenez du plaisir et soyez heureux.

 

On aime bien conclure par des questions rhétoriques… Que souhaites-tu oublier d’ici le 18 Septembre, fin de la World League 1 ?

 

Rien ! Il n’y a absolument rien à oublier. De toute expérience, il faut en ressortir des points positifs et des axes d’amélioration. Nous vous donnons rendez-vous à Douai du 13 au 18 septembre pour vivre avec nous une fête du Hockey et, espérons-le, une première place pour l’équipe de France !

 

Et sinon, qu’est-ce qui se passe dans la tête d’Olivier Trochu ?

 

Si tu veux réellement rentrer dans ma tête, mets des patins à roulettes, car avec moi ça va à 200 à l’heure et il n’y a pas le temps pour le doute.

 

Merci beaucoup Olivier pour ce témoignage, et nous serons évidemment présents à vos côtés du 13 au 18 septembre prochains pour soutenir l'équipe de France féminine lors de la World League Round 1 à Douai.

 

 

Olivier Trochu, côté cour :

 

-              -  Ta couleur préférée ? Bleu

-             -   Ton expression préférée de la langue française ? "Ca va !"

-               - Ton chiffre préféré ? 7

-               - Plutôt sucré ou salé ? 100 % Salé !

-               - Ta plus grosse bêtise ? Moi. Je suis ma plus grosse bêtise !

-              -  Tu rencontres le génie d’Aladin. Quels sont les 3 vœux que tu lui demandes ?

  • Du beau temps du 13 au 18 septembre pour la World League
  • La victoire en coupe d’Europe de nos filles
  • Que nos jeunes continuent à s’amuser en pratiquant le Hockey

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.