Dans la peau, ou dans la tête

Louis André, jeune lillois de 24 ans, est le capitaine du Wattignies Hockey Club qui évolue en Elite Hommes. Un "travail" à temps plein pour Louis, issue d'une famille de hockeyeur, qui est la voix, le rassembleur du groupe et le relais de son coach. Un amour inconditionnel de son club et un seul objectif en tête: le maintien en Elite du Wattignies HC. Et pour cela, il faudra envoyer des watts...

 

 

  Crédit Photo: Anne-Laure HAPPE

Bonjour Louis, peux-tu te présenter rapidement?

Louis André, ingénieur de 24 ans, habitant Lille. Dernier d’une famille de 3 enfants et passionné de sport.

 

Comment et où as-tu commencé le hockey ? Dans quel club joues-tu ?

J’ai commencé à l’âge de 6 ans à Wattignies. Mon frère était déjà inscrit là-bas et c’est donc naturellement que mes parents m’ont inscrit au hockey. A Wattignies, c’est souvent une histoire de famille. Je faisais du tennis également, quand il a fallu faire un choix entre les deux, j’ai vite abandonné le tennis. 18 ans plus tard, je suis toujours dans ce club, je n’ai connu que le Wattignies Hockey Club.

 

Peux-tu nous parler du début de saison de ton équipe? Pourquoi ces difficultés?

On a fait face au départ de 2 très bons joueurs (Arthur Thieffry en Belgique à La Gantoise et Baptiste Decoster au Lille MHC) et le fait que beaucoup de nos joueurs cadres ont été blessés dès le début de saison. Donc une équipe jeune et très peu expérimentée. Beaucoup de joueurs découvrent cette division et enn Elite, on le paye cash.
On est depuis peu en Elite contrairement à d’autres clubs. On n’a pas encore l’expérience et la rigueur pour jouer dans le haut de tableau.

 

Est-ce que certains scores encaissés (face au RCF notamment) vous ont fait perdre confiance ? Alors que vous n’avez pas été loin dans d’autres matchs comme au Stade Français par exemple...

Non pas du tout. Le Racing comme Saint Germain sont des équipes largement au dessus. On doit jouer ses matchs à fond et capitaliser sur nos erreurs même si c’est très difficile. Avec cette formule de championnat, on a pu travailler sur nos points faibles, appliquer de nouveaux schémas de jeu, prendre des risques...qui n'ont pas été toujours payants.
L’objectif dans ce genre de match est de remplir nos objectifs que nous nous fixons.
Les défaites contre le Stade Français, Le Touquet ou encore Montrouge sont plus amères. Ce sont des équipes à notre portée.

 

Quel est le discours du coach dans ces moments difficiles ?En tant que capitaine quel rôle joues-tu dans cette période ?

Seul le travail paye. Le coach appuie sur le fait que l’entrainement est primordial et que l’on doit travailler deux fois plus que les autres équipes pour gagner le dimanche.
Si on veut gagner et se maintenir, ça passera par une rigueur à l’entrainement. En dehors du terrain, j’essaye d’avoir un rôle de rassembleur. Après beaucoup de défaites et de buts encaissés, certains groupes explosent. Ce n’est pas notre cas car on se connaît tous depuis très longtemps. J’essaye de tirer les leçons positives de nos matchs (car il y en a !) et de garder la bonne marche du groupe. Sur le terrain, j’essaye également d’avoir un rôle de médiateur entre les joueurs et les arbitres, ce qui n’est pas toujours évident. Etre la voix du groupe (replacer, conseiller, annoncer les tactiques) et être le relais du coach.

 

Quel sera votre ambition sur la deuxième partie de saison Gazon ? Les points à améliorer ?

Le maintien bien évidemment.
Le double de travail à l’entrainement sera la clé et le reste en découlera, j’en suis sur.

 

Est-ce que la saison Salle qui va commencer (Wattignies HC évolue en Elite) peut vous aider pour la saison Gazon ?

Non pas vraiment. La saison salle est quelque chose à part et à Wattignies, on ne mélange pas les deux. La salle permet de garder le tempo et la compétition pour certains joueurs. De se reposer et de faire une coupure pour d’autres. Mais elle n’a pas vocation d’aide pour la 2eme partie gazon. D’ailleurs notre équipe salle est quelque peu différente.

 

Quelle est la question que tu évites de te poser pour ne pas te prendre la tête?

Va-t-on descendre en Nationale 1 ???

 

Qu'est-ce qu'il y a dans la tête de Louis André ?

En tant que joueur: Maintenir le club cette année, et installer Wattignies durablement en Elite. Et un nouveau club-house, c’est urgent !

En tant qu'homme: Continuer à prendre autant de plaisir en jouant au hockey. Inscrire, un jour, mes enfants au Wattignies Hockey Club...

 

Merci Louis pour ta disponibilité.

 

 

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Prochains rendez-vous

Coaching Performance 2018: 7 et 8 Sept. 2018 - INSEP - Paris
Fête du Sport: 21 Sept. 2018 - Base de loisir de Cergy
Comité Directeur: 5 et 6 Oct. 2018 - Segré (49)
Village Sentez-Vous sport: 29 Sept. 2018 - Parc de la Villette (75)
#RoadToBhuba - Stage Hommes: 17 au 19 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club
#HSO - Stage Dames: 12 au 14 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.