Dans la peau, ou dans la tête

Fabien Tornabene est l'entraîneur de l'équipe Elite du Stade Français Elite Dames Salle tandis que Philippine Berly en est la capitaine: ils ont tout deux vécu un moment historique puisque ils remportent le premier titre de Championne de France Elite Dames des stadistes depuis 20 ans !!
"Objectif maintien et pas de pression" était leur credo; et pourtant, les voilà avec la coupe entre les mains et une qualification européenne en point de mire. Un rêve éveillé pour ces filles qui "se sont battues comme des lionnes", et qui espèrent bien surfer sur cette belle dynamique, que représente la vague Stade Français, pour la suite de la saison Gazon.
L'appétit vient en mangeant disait Rabelais. Quoi de plus normal pour des lionnes...

 

 

 Peux-tu te présenter en quelques mots ? Pourquoi le hockey?

Philippine Berly : J'ai 30 ans et je vis à Paris. Je suis rédactrice graphique dans un magazine féminin gratuit, Stylist. Je joue au hockey sur gazon au Stade Français depuis que j'ai 4 ans et fais partie d'une des grandes familles de ce club. J'ai essayé la danse mais j'ai dû tenir un an !! Comme le dise souvent les enfants de hockeyeurs : "je suis née avec une crosse dans les mains !". Ce sport a toujours été une évidence et une passion. Nous sommes stadistes depuis trois générations et ce club est une grande famille.

Fabien Tornabene : J’ai 34 ans, marié et j’ai deux petites filles de 15 mois. Je suis actuellement l’entraîneur de l’équipe Féminine du Stade ainsi que le directeur Sportif de l’Ecole de hockey.

 

Après 2 tournois, vous étiez plutôt en milieu de classement (3 victoires – 2 défaites – 1 nul). Quel a été le déclic avant le 3ème tournoi ?

PB : Je ne sais pas s'il y a eu un déclic, mais en arrivant pour ce troisième tournoi, le groupe savait qu'il n'avait plus rien à perdre ! Aussi, nous savions que nous avions progressé au fil des weekends, au niveau physique bien sûr, mais surtout au niveau collectif et mental. Nous n'étions pas sûres de nous mais nous avions confiance les unes en les autres pour faire le boulot sur le terrain. Je pense que notre victoire un peu surprise du premier match nous a redonné un mince espoir de qualification et dans notre équipe quand on voit une brèche comme ça, on aime bien s'y engouffrer et tenter le tout pour le tout avec beaucoup de combativité, de cœur et d'envie. Après sur le reste du tournoi, on a juste fait le job et on s'est battues comme des lionnes ! On s'est surprises nous-mêmes.

FT : Avant de parler de déclic, il faut préciser que c’est sur ce troisième week-end que l’équipe était enfin au complet... A partir de là, l’objectif de maintien étant dores et déjà atteint, nous avons (les joueuses et le staff) pris le parti de jouer les matchs les uns après les autres en essayant de se faire plaisir et de finir le mieux possible. Après deux victoires (contre CAM et Escaudoeuvres), nous pouvions nous qualifier pour les phases finales en cas de victoire contre Lambersart... Nous avons pris ce match avec beaucoup de sérieux et d’envie mais sans trop de pression car là encore, nous n’étions pas favoris. Je crois que ce match est le réel déclic (avec celui contre le CAM). C’est là que nous avons pris conscience qu’on pouvait espérer quelque chose... sans trop savoir quoi...

 

Dans quel état d’esprit étiez-vous avant le tournoi final ? Est-ce que le statut d’outsider vous a aidé dans la conquête du titre ?

PB : Avant le tournoi final, notre objectif était atteint (le maintien) et nous étions dans un état d'esprit libéré. Le groupe était très concentré car nous sommes toutes très compétitrices, mais aussi conscientes que nous allions rencontrer des adversaires de taille ! Nous avons cru en nos chances sans pour autant se mettre la pression. Nous avons joué sereinement. Le statut d'outsider, il nous colle un peu à la peau depuis quelques années !! On n’est pas très nombreuses dans le club à vouloir faire la salle (pas d'infrastructure pour nous entraîner) !! Souvent nous avons dû faire appel à des joueuses de l'extérieur pour nous renforcer, nous n'avions pas de remplaçante etc... Mais cette année, notre groupe était très homogène et avec des joueuses qui avaient joué le début de saison en gazon au Stade. Ce statut, même si il est peut-être utilisé pour qualifier notre exploit, il faut savoir faire avec... ce n’est pas donné à tout le monde de savoir jouer avec une étiquette pareille !!

FT : Ce statut nous avait déjà un peu aidé lors des tournois précédents. De ce fait, ne pas être favoris nous a libéré. Quand vous vous entraînez 4 fois dans la saison, dans une salle minuscule et avec un effectif variable (sur les entraînements et les week-ends de championnat), vous n’avez rien à perdre... ou plutôt tout à gagner en fait... La pression était surtout sur nos adversaires nordistes car le hockey en salle y est très important. Je pense que cela a beaucoup joué, notamment en demi-finale face à une très belle équipe de Cambrai mais peut être encore un peu jeune pour gérer un statut de favori.

 

Que représente ce titre pour toi? Pour le club ?

PB : Pour moi ce titre représente une opportunité de finalement dire : "j'aime la salle" ! En effet, pendant des années je n'ai jamais été une grande fan, mais mes parents m'ont toujours poussé à y participer dès le plus jeune âge car "ça fait progresser techniquement " !. J'ai mis longtemps à prendre le pli de cette discipline complètement différente du gazon, mais j'avoue que ces dernières années je me suis prise au jeu ! Et même si notre jeu est moins systématisé que les autres équipes, nous réussissons à être efficaces et lucides sur le terrain en appliquant des consignes. Pour le club, c'est une super performance. Nous espérons qu'avec une Coupe d'Europe l'année prochaine, nous pourrons trouver des solutions pour avoir un créneau d'entrainement ! Ce titre, c'est aussi un jolie victoire pour toutes les personnes investies dans le club qui nous soutiennent. Comme je l'ai déjà précisé, le Stade est une grande famille et ce succès est collectif !

FT : Pour le club, c’est le premier titre depuis celui de 2012 (Elite Féminine Gazon) et également le premier titre féminin Elite en salle depuis ... 20 ans... Pour moi c’est bien évidemment une grande joie. L’équipe féminine du Stade a un palmarès unique. Je suis tout simplement heureux d’en faire un tout petit peu parti... C’est également mon premier titre majeur en tant qu’entraîneur donc ça me motive pour la suite !!

 

Est-ce que la saison Salle couronnée de succès peut vous aider pour la saison Gazon ? Quels sont vos objectifs ?

PB : La salle, c'est un championnat différent avec un groupe différent. Pour la suite, nous espérons que l'enthousiasme du groupe de salle servira pour le collectif gazon mais nous ferons comme nous l'avons fait cet hiver, match par match ! Les objectifs en gazon sont les mêmes qu'en salle. Nous allons donc continuer nos efforts pour espérer une place dans le carré final...

FT : Les objectifs gazon demeurent inchangés. Nous visons le dernier carré et gardons ce but. Bien sûr, j’espère pouvoir m’appuyer sur ce titre en salle pour surfer sur une dynamique de groupe importante et démarrer la préparation dans de bonnes conditions...

 

Qu'est-ce qu'il y a dans la tête de Fabien Tornabene et Philippine Berly ? Votre rêve ?

PB : Des titres avec le club (même s'il est un peu tard pour moi pour recoller au nombre de titres de mes ainées), du plaisir, et surtout de la relève !!!

FT : Qui ne veut pas gagner ? Mon rêve en tant qu’entraîneur est de continuer à progresser et surtout de gagner d’autres titres et tendre vers le haut niveau... La route est longue...

 

Merci à Philippine et Fabien pour leur gentillesse et leur disponibilité !!

 

 

jouer ?

Vous recherchez un club, un comité ou une ligue ?
ou jouer
Cliquez sur votre région de résidence

Prochains rendez-vous

Coaching Performance 2018: 7 et 8 Sept. 2018 - INSEP - Paris
Fête du Sport: 21 Sept. 2018 - Base de loisir de Cergy
Comité Directeur: 5 et 6 Oct. 2018 - Segré (49)
Village Sentez-Vous sport: 29 Sept. 2018 - Parc de la Villette (75)
#RoadToBhuba - Stage Hommes: 17 au 19 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club
#HSO - Stage Dames: 12 au 14 Sept. 2018 - Wattignies Hockey Club

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.