Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Equipes de France

Après un été chargé avec les participations de l'Equipe de France A Hommes au Championnat d'Europe I d'Amsterdam et du Championnat d'Europe II de Prague pour l'Equipe de France A Dames, les internationaux.ales ont tous débuté leur saison de championnat. Pour certains, il y a eu du changement. Retour sur les mouvements des joueurs et joueuses de l'Equipe de France.  

 

Poursuite en France, transert au sein du championnat français ou simplement des départs à l'étranger pour un nouveau challenge, voici un tableau récapitulatif des transferts pour l'Equipe de France A Hommes. 

 

Joueur Nouveau club Ancien club
Mattéo DESGOUILLONS La Gantoise H.C. (BE) C.A. Montrouge
Xavier ESMENJAUD Royal Daring (BE) C.A. Montrouge
Antonin IGAU Royal Antwerp (BE) C.A. Montrouge
Théophile PONTHIEU Dusseldörf H.C. (ALL) Racing Club de Bruxelles (BE)
Corentin SAUNIER Lille M.H.C.  Stade Français

 

Antonin IGAU, élu meilleur jeune du Championnat d'Europe d'Amsterdam explique son choix de partir en Belgique, après une excellente formation au sein du C.A. Montrouge : "Être élu meilleur jeune du Championnat d'Europe A Hommes m’a ouvert les portes de la Belgique. Cette décision met en lumière la formation du C.A. Montrouge dont Aymeric Bergamo a pleinement participé. J'ai décidé d'aller jouer en Belgique, dans le meilleur championnat de hockey sur gazon. Avec le Royal Antwerp, nous avons connu un mauvais début de saison (3 défaites en 3 matchs) dans le championnat belge mais elle reste longue. J'ai beaucoup de temps de jeu, 80/90% du temps de match. C’était une volonté de choisir un club avec du temps de jeu. L'objectif pour le club est le maintien. Je souhaite progresser personnellement, je veux marquer des buts mais le plus important reste le maintien de l’équipe. En Equipe de France, j’ai un temps de jeu intéressant mais la place que j’ai n’est jamais acquise. Je veux continuer de progresser et montrer que j’ai ma place. Je veux être régulier dans les compétitions". 

WSP 8173 110621 2

Antonin Igau poursuivra sa progression en Belgique - Crédit photo : World Sport Pics

 

 

Corentin SAUNIER a décidé quant à lui de rester en France et de relever un nouveau challenge au sein du Lille M.H.C. Le gardien numéro 2 des Bleus explique son choix : "Tout d'abord j'aimerai remercier le Stade Francais pour tout ce qu'ils m'ont apporté durant ces 2 dernières années et je leur souhaite le meilleur pour la suite. Si j'ai pris la décision de rejoindre le club du Lille M.H.C , c'est pour plusieurs raisons. Le projet sportif avant tout qu'Antoine Moreau m'a proposé correspondait en tout points à mes attentes et ambitions personnelles. Celui-ci est un projet de haut niveau à long terme qui est dirigé par Carlos Castano (entraîneur du Klein Zwitslerland auparavant pendant 5 ans avec 2 montées à son actif est un maintien en première division néerlandaise). Celui-ci s’est engagé de par son expérience et son professionnalisme de m’apporter toutes les clés nécessaires afin de devenir le gardien de l’équipe de France numéro 1 pour les JO de Paris 2024. Le fait que divers joueurs internationaux comme Viktor LOCKWOOD ou Diego PAZ (Argentine) rejoignaient le collectif confortait d’avantage mon choix pour ce club puisque ce sont des joueurs d'expérience qui apporteront un réel plus au collectif. Le projet professionnel répondait également à mes attentes puisque je suis en charge du développement de l’école de hockey sur les collectifs U12 garçons U16 filles mais également sur la formation spécifique du poste de gardien de but sur toutes les catégories. Enfin, et ce n'est pas négligeable le confort de la distance sur la préparation équipe de France puisque la plupart des stages de préparation se déroule à Lille ou à Bruxelles ce qui restreint fortement mon nombre de déplacement entre les stages.

Pour moi, il était important de prendre la meilleure des décisions concernant ma préparation pour les Jeux Olympiques afin qu'au niveau professionnel et sportif je sois dans le confort et non dans la contrainte. De part l'expérience que j'ai eu aux Pays Bas, j'ai appris que les clubs ne font pas forcément attention au réel suivi des joueurs étrangers internationaux ce qui n'est pas l'idéal dans une période de préparation olympique. Je sais qu'à Lille , Carlos sera constamment en contact avec Fred Soyez afin d'y établir le meilleur plan possible de préparation personnel. Mes objectifs de clubs pour l'avenir sont simple : remporter le titre de champion de France et donc se qualifier pour la prochaine EHL mais également jouer cette compétition (EHL) en allant le plus loin possible , mais également aider le club à se développer tant bien sur le plan sportif qu'au niveau de la formation des jeunes. Mes objectifs de clubs pour l'avenir sont simple : remporter le titre de champion de France et donc se qualifier pour la prochaine EHL mais également jouer cette compétition (EHL) en allant le plus loin possible, mais également aider le club à se développer tant bien sur le plan sportif qu'au niveau de la formation des jeunes". 

 

 DSF3710 min2

Corentin Saunier, gardien titulaire avec Lille lors de la première journée de championnat - Crédit photo : Lionel Bottereau 

 

Si Antonin Igau relève le challenge belge, Simon Martin-Brisac reste fidèle au club du Racing Club de France et témoigne du challenge du club de Versailles : "Je suis resté au RCF pour plusieurs raisons. Tout d’abord je suis très attaché à ce club. C’est mon club de coeur et j’y ai fait toute ma formation. Je m’y sens très bien et je suis au coeur du projet du club et cela me plait. Chaque été, le club recrute et met en place une équipe compétitive. Malheureusement nous n’avons pas pu concrétiser la dernière année à cause du COVID. Nous luttons pour le titre. La deuxième raison, il s’agit de la vie professionnelle et privée. Je suis journaliste et je travaille pour Canal + dans une des meilleures entreprises pour faire du journalisme sportif. Je suis attaché à Paris, j’ai aussi ma petite amie qui travaille ici. Enfin, troisième point, il s’agit de la gestion de ma blessure. J’ai subit 2 ruptures des ligaments en même temps ainsi que des complications avec 16 mois de rééducation. Ici, à Paris, j'ai un cadre que je connais et une stabilité avec des médecins qui me connaissent. Aujourd’hui je ne suis pas revenu à mon niveau d’avant, et cela s’est vu avec ma non-sélection en Equipe de France. J’étais encore juste. Enfin, lors les précédents étés, j'ai eu des propositions mais avec le COVID et sans le Championnat d’Europe ainsi que les deux dernières saisons,j'ai reçu moins de propositions". 

 

 DSF3639 min

Simon Martin-Brisac, capitaine du RCF entrainé par Nicolas Jaquet - Crédit photo : Lionel Bottereau 

 

 

Après un excellent Championnat d'Europe II et une deuxième place obtenue, les joueuses de l'Equipe de France n'ont pas eu le temps de souffler et ont enchainé avec leur reprise en club. Avant de se concentrer sur le Tournoi Qualificatif dans un mois, les joueuses de l'Equipe de France 

 

Joueuse  Nouveau club Ancien club
Lucie EHRMANN Den Bosch (NED) Groen Geel (NED)
Delfina GASPARI La Gantoise (BE) White Star H.C. (BE)
Alice LESGOURGUES I.H. Lambersart SPV Complutence (ESP)
Mathilde PETRIAUX Real Sociedad de Futbol (ESP) Waterloo Ducks H.C. (BE)
Noa ROQUE White Star H.C. (BE) Royal Wellington T.H.C. (BE)
Marie SIMON Saint-Germain H.C.  SPV Complutence (ESP)
Emma VAN DER ZANDEN S.V. Kampong (NED) H.C. Houten (NED)
Gabrielle VERRIER White Star H.C. (BE) SPV Complutence (ESP)

 

Lucie Ehrmann dans ses nouvelles couleurs du Den Bosch

 

Deux joueuses de l'Equipe de France font leur retour en France. Marie Simon au Saint-Germain H.C. mais aussi Alice Lesgourgues au sein du club de l'Iris Lambersart. La jeune défenseuse de l'I.H. Lambersart nous raconte son année en Espagne et son retour dans le championnat français  : "La vie là-bas est douce ! Le rythme de vie est vraiment agréable et assez festif. Madrid est une ville incroyable dans laquelle j’ai adoré vivre. Le hockey espagnol est lui aussi assez haut en couleurs, parce qu’il est marqué par beaucoup plus de performances individuelles : les filles sont assez techniques et physiques.
Même si je n’ai pas joué au plus haut niveau, l’expérience internationale est toujours bonne à prendre. C’était la première fois que je quittais mon club, le SA Mérignac, donc même si c’était nouveau pour moi, j’ai apprécié voir quelque chose de différent !

J’ai décidé de rejoindre l’Iris Hockey Lambersart car le projet que m’a présenté Marie Billoré m’intéressait beaucoup. J’ai hésité avec la Belgique, où le niveau est assez compétitif, et que je ressentais un peu une sorte de pression car toutes les filles de l’Equipe de France y jouent. Mais je suis contente de mon choix. Je pense qu’il est important de refaire vivre le championnat de France, de le développer pour le rendre plus attrayant. C’est surtout l’esprit familial qui m’a manqué. J’aime revoir les mêmes visages et rejouer contre les mêmes équipes. Ça me fait plaisir ! Je suis contente car certaines pointures ont décidé de continuer ou de reprendre, comme Philippine Berly, Caroline Durachta ou Mahaut Rebaudieres (pour ne citer qu’elles). L’expérience est toujours bonne à prendre auprès de ces filles là. Mon objectif avec l’Iris est de gagner le championnat de France. Ce sera difficile, le Saint-Germain a l’air d’être une équipe assez solide qui peut prétendre au titre aussi. Et je pense que Montrouge, Cambrai et Lille seront des sérieuses concurrentes aussi. J’ai hâte d’être en plein dans la saison ! Mon plus gros objectif personnel est d’être une vraie plus-value pour l’équipe et de marquer quelques PC aussi". 

 

2021edfA 158 min

Alice Lesgourgues avec le maillot extérieur - Crédit photo : Cédric Martin   

 

 

Lucie Ehrmann rejoint le mythique club de Den Bosch. Pour l'occasion, nous avons échangé avec la gardienne numéro 2 de l'Equipe de France pour en savoir plus sur ce magnifique projet pour Lucie. 

 

 

 

Nous souhations une excellente saison aux internationaux ! 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter