Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Equipe de France Féminine

Grande satisfaction pour la Fédération Française de Hockey et son équipe de France féminine, puisque la FIH a opté pour une révision du processus de qualification aux Jeux Olympiques à partir de Paris 2024. Cette décision permet d'accroitre les chances de qualification de notre équipe de France Féminine. En attendant l'officialisation des nouveaux critères par la FIH, nos Bleues se concentrent sur leur prochaine compétition internationale. Le Championnat d'Europe à Prague sera capital pour grapiller tous les points possibles au ranking, déterminant pour la course à la qualification aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

 

Objectif, une bonne Coupe d'Europe pour se qualifier aux JO de Paris 2024 !

 

Suite au travail profond de Marianne Grundeken (En charge des Relations Internationales au sein de la FFH) et Cathelijne Rockall (Vice-Présidente Communication & Marketing de la FFH) et avec le soutien de l’EHF et de la FIH, la Fédération Française de Hockey est heureuse d’annoncer la révision de la réglementation de qualification des A Dames aux Jeux Olympiques. Cette révision laisse encore plus de chances à nos Bleues d'obtenir leur qualification. Cette dernière passera d'ailleurs par un bon résultat lors du Championnat d'Europe à Prague, en août prochain

Lors de la première rencontre de la nouvelle équipe avec la Présidente de la EHF Marijke Fleuren le 21 Janvier 2021, ce dossier a été évoqué afin de bénéficier des conseils de la EHF pour co-construire le dossier présenté à la FIH et mettre en relation l’ensemble des équipes. 

La construction de ce dossier a été un travail important réalisé par Marianne Grundeken et Cathelijne Rockall en collaboration avec Gael Foulard et Carole Thibaut Teffri et également avec le soutien majeur de la EHF et de la FIH. Ces 2 mois de travail ont permis de présenter un dossier complet et de défendre le projet sportif de notre équipe féminine.

La Fédération Française de Hockey tient à remercier tout particulièrement Marijke Fleuren (présidente de la Fédération Européenne de Hockey) et Angus Kirkland (CEO de la Fédération Européenne de Hockey) pour leur temps et leur soutien pour ce projet si important pour le hockey français et aussi la FIH qui était à l’écoute des arguments de la Fédération.

 

Tous les détails des critères de qualification seront publiés par la FIH après les Jeux Olympiques de Tokyo. Ils sont jusque là tenus confidentiels par la fédération internationale. Néanmoins, nous savons dès à présent que la Coupe d'Europe en août 2021, à Prague jouera un grand rôle dans la route à la qualification de nos Bleues. La France pointe actuellement à la 28e place. Les joueuses de Gaël Foulard savent qu'il faudra gravir le ranking pour obtenir le ticket pour Paris 2024.

 

 Capture décran 2021 06 07 à 09.43.23
Les joueuses de l'Equipe de France A Dames en préparation pour la Coupe d'Europe à Prague

 

 

« Plus qu’un évènement c’est pour nous un rêve, qui nous anime depuis déjà plus de 3 ans et pour lequel nous nous préparons au quotidien » Mathilde Pétriaux

 

Gaël Foulard, sélectionneur des Bleues, nous livre ses impressions : "C’est une très bonne info, qui j’en suis sûr renforcera et boostera nos efforts dans le travail qu’il nous reste encore à accomplir pour atteindre cet objectif. A nous de la concrétiser en bonne nouvelle…". Le sélectionneur sait que pour autant rien n'est encore acquis "Ce challenge est plus rapidement atteignable sans pour autant être plus simple.Nous avons notre sort et notre destin entre nos mains et seul le travail nous permettra d’y arriver. Nous allons et devons évidemment tout mettre en œuvre pour réussir. Nous frôlons du doigt le rêve olympique. A nous de le rendre réalité. Nous avons quelques places à gagner et deux ans et demi pour y parvenir. L’objectif est de se soulager mentalement rapidement si possible de la certitude de la qualification afin de pouvoir mettre en place un plan de préparation spécifique en vue des JO et de pouvoir poursuivre notre progression en toute sérénité".

Engagé sur le projet des féminines depuis 2017, le technicien se projette sur Paris 2024 depuis un moment "Ce plan de préparation spécifique JO existe déjà dans ma tête depuis longtemps. Il ne restera qu’à le mettre en pratique, évidemment avec les moyens financiers associés pour performer en 2024". Il sait d'ailleurs que la prochaine échéance internationale sera de haute importance : "Concernant la CE de Prague en aout 2021, première compétition post Covid, l’objectif est à minima de terminer dans les cinq premières places afin de participer au tournoi de qualification à la prochaine Coupe du monde. Chaque tournoi joué est source de points de ranking à gagner. L’objectif réel et annoncé est d’aller chercher une place en demi-finale (terminer dans les deux premiers de la poule) et de ne pas s’interdire mieux si l’occasion se présentait. N’oublions pas que nous venons du Groupe CE niveau III et que dans ce sens, jouer déjà une demi-finale en Groupe II et donc de s’assurer un top 4 serait une performance en soi."

La pandémie que nous traversons ouvre forcément des interrogations "Nous devons rester focus sur nous-mêmes et sur notre travail à fournir car il y a beaucoup d’inconnues sur le niveau des équipes engagées. Depuis plus d’un an et demi et avec le Covid il n’a pas été facile pour quiconque de s’entrainer et de disputer des matchs. Cela génère de l’incertitude et de l’inconnu sur le niveau de nos adversaires.". Le groupe, qui restait sur de bons résultats lors des dernières échéances jouées en 2019, reste sur sa ligne de conduite : "De notre côté, cette quête initiale nous a conditionné à travailler sans jamais nous relâcher et ce même pendant toute la période de l’épidémie. Dans ce contexte général, nous avons essayé de mettre en place les conditions de progression indissociables à notre réussite. Réponse en Août. Notre leitmotiv : “step by step. Travailler fort, progresser, gagner des matchs, gagner des points et nous rapprocher de Paris 2024".

 

2018EDFBIELORUSSIA 14 2

Gaël donnant ses consignes lors de France-Biélorussie au Hockey Series Open - 6 juillet 2018 à Wattignies - Cédric Martin

 

Mathilde Pétriaux, gardienne de l'équipe de France A Dames, se réjouit elle aussi de cette perspective : « C’est une super nouvelle ! Il est important que les deux collectifs nationaux soient représentés aux Jeux Olympiques de Paris 2024. Nous avons conscience de la chance que nous avons en tant qu’équipe de pouvoir participer à un tel évènement que sont les Jeux Olympiques. Plus qu’un évènement c’est pour nous un rêve, qui nous anime depuis déjà plus de 3 ans et pour lequel nous nous préparons au quotidien. 

Nous avons toutes à cœur et mettre ce travail et notre investissement dans notre préparation pour ces Jeux Olympiques et savons que le travail a été commencé et qu’il sera essentiel de faire une grande compétition cet été ainsi l’été suivant avec une qualification pour une coupe du monde à la clé et enfin à l’été 2023 avec comme objectif la montée en coupe d’Europe A ! ». 

 

La capitaine, Emma Ponthieu, bien qu'heureuse, garde les pieds sur terre et les yeux rivés sur la route encore à parcourir pour décrocher le précieux sésame : "Nous l’avons appris vendredi. Nous attendions toutes l’information. Toutes les filles sont très contentes. Il faut ne pas oublier que nous sommes à la 28ème, que les nations devants ont encore de l’avance. Il s’agit donc d’une motivation supplémentaire. Tout va se jouer cet été et il va falloir prendre des points. Cela reste une excellente nouvelle. Le plus important est que cela nous motive encore plus et qu’il faut continuer de bosser !

Nous sommes toutes conscientes que c’est une super nouvelle mais qu’on n’y est pas encore. Il va falloir être fortes cet été. Au-delà des points, ce serait top de gagner la compétition cet été. Avec les filles, nous souhaitons remercier la FFH du travail qui a été fait. Nous sentons que ça bouge pour le hockey féminin". 

 

 

Rappel sur les qualifications pour la coupe du monde 2022 des A Dames !

 

En tant que pays hôtes, l’Espagne et les Pays-Bas sont automatiquement qualifiés et laissent derrière eux 4 places européennes pour se qualifier à la Coupe du Monde 2022. Les 3 équipes européennes qualifiées dans le top 3 (hormis l’Espagne et les Pays-Bas) à l’issue de la Coupe d’Europe I, dont les joueuses de l’Équipe de France A Dames ne participent pas, seront qualifiées pour la Coupe du Monde. Cela laisse une dernière place qualificative. 

La dernière équipe sera repêchée lors du European World Cup Qualifying Tournament en 2021 où les 3 équipes du bas de tableau de la Coupe d’Europe I ainsi que les 5 meilleures de la Coupe d’Europe II s’affronteront. L’équipe la mieux classée de ce top 8 sera qualifiée pour la Coupe du Monde 2022 !

 

2018RUSSIAFRANCE 151 2

Célébration lors de France-Russie au Hockey Series Open - 8 juillet 2018 à Wattignies - Cédric Martin

 

L’objectif pour les Bleues reste de terminer dans le carré final de la Coupe d’Europe II à Prague. Les joueuses de Gaël pourront ensuite penser à obtenir cette dernière place qualificative pour la Coupe du Monde lors du European World Cup Qualifying Tournament. Rdv cet été pour soutenir nos Bleues dans la poursuite de leur rêve olympique !

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter