Accueil

Fédération

Jouer

Hockey

Académie

Haut-niveau

Championnat

MEDIA

 

Equipe de France Féminine

En stage à Dublin pour jouer 3 matchs de préparation contre l’Irlande (dont un contre l’équipement de développement de l’Irlande), les Bleues ont confirmé les progrès déjà vus lors des matchs contre la République Tchèque. Retour sur les matchs joués en Irlande.

 

Des résultats très encourageants 

Dernier stage à l’étranger, les Bleues étaient du 4 au 9 août à Dublin (Irlande) pour affronter à trois reprises les Irlandaises, qui possèdent un style de jeu quasi identique à l’Écosse qui sera le match clé lors du TQ, prévu du 24 au 27 août 2022 à Dunkerque. « Le stage s’est très bien déroulé, et a répondu parfaitement à ce que nous étions venu chercher et travailler » confirme Gaël Foulard, sélectionneur de l’Équipe de France féminine. Les Bleues sont arrivées à Dublin avec quelques imprévus et ont n’ont pas eu le temps de s’entrainer avant le premier match contre l’Irlande. Gaël précise : « Nous avons perdu le premier match 1 but à 0 avec un but qui ne devait pas être accordé mais là n’est pas l’essentiel. Nous avons joué l’équipe de développement de l’Irlande et nous avons réalisé un match de bonne facture malgré les aléas  ». En effet, le ratio entrée dans le cercle (14) / occasion (10, et un PC) sont des statistiques que le staff a apprécié : "L’efficacité et le réalisme nous ont manqué, comme parfois. Nous devons nous focaliser sur cet aspect, élément clé des performances au haut niveau."

 

MFP220806029 MFP220806039

Pressing défensif / Mickaela Lahlah © Max Fulham

 

 

« L’attitude a été irréprochable et la structure tactique parfaitement respectée »

Pour le deuxième match le lendemain, le sélectionneur développe : « Dès le lendemain, nous avons affronté l’équipe une de l’Irlande, celle qui a joué récemment la Coupe du Monde. Elle est aujourd’hui à la 12ème place mondiale ». Et le résultat est très encourageant. Les Bleues ont accroché l’Irlande 2 buts partout puis se sont imposées aux shootouts 3-2 : « Nous sommes revenues alors que nous étions menées 2 buts à 0. Les statistiques sont à peu près identiques au 1er match mais à contrario, notre efficacité fut meilleure par rapport à la veille. Cela est donc positif et confirme d’une manière logique la cohérence sur la physionomie du match. Le match fut assez équilibré avec un deuxième et troisième quart temps pour nous. Les attitudes, le niveau général de l’équipe furent très bon ainsi que les structures tactiques parfaitement respectées ». Ce résultat et notre niveau renforce et continu de renforcer la confiance du groupe ! Pour le dernier match, une physionomie différente avec un match plutôt fermé avec peu d’occasions des deux côtés. Nous perdons 2-0 sur deux défauts de structure en défense avec une performance en dessous de nos deux premiers matchs.". 

 

L’Ecosse en ligne de mire

Cette préparation contre l’Irlande n’a rien d’anodin. Les Bleues devront batailler pour se qualifier à la Coupe d’Europe 2023 en affrontant l’Autriche, la Suisse et surtout l’Ecosse adversaire le plus redoutable pour obtenir un billet qualificatif. « Le style et le niveau écossais est très proche de celui de l’Irlande. Nous sommes venus à Dublin pour avoir des oppositions similaires et surtout déjà mettre en place nos futurs plans de jeu pour les contrer L’Ecosse dans 12 jours

 

 

« Le niveau de l’équipe a considérablement augmenté depuis le dernier match »

MFP220806045 MFP220806065

Gaël Foulard – Inès Lardeur © Max Fulham

 

Le sélectionneur poursuit : « Le niveau de l’équipe a considérablement augmenté depuis le dernier match. Nous avons passé un cap après avoir joué la République tchèque. En effet, nous avons dominé de A à Z les trois rencontres. L’Équipe a atteint à un niveau de jeu jamais atteint jusqu’alors et nous sommes très satisfaits de cette situation. À nous de confirmer lors du TQ. Les progrès sont là et remarqués de tous. Le coach Irlandais m’a dit qu’il avait eu l’impression de ne pas jouer contre la même équipe entre févier dernier à Antibes et maintenant »

 

Un état d’esprit à garder jusqu’au TQ

Les Bleues vont poursuivre leur préparation avec un programme sportif préparé par Yohan Auger, préparateur physique de l’Équipe de France féminine. « Les joueuses vont retourner en club avec un nombre d’entraînement prédéfini avec le staff et en collaboration avec les structures clubs. » détaille le sélectionneur. Puisqu’il s’agit d’une poule unique au TQ, il n’est pas possible d’effectuer des matchs de préparation contre ces équipes. Toutefois, le programme est fait et  pensé en conséquence pour que les joueuses soient prêtes lors du jour J. « Nous avons joué les matchs de la même façon que nous allons jouer le TQ : en connaissant peu de choses de l’adversaire et en étant prêt à toute sorte de scénario. Nous sommes en capacité de faire le jeu et d’imposer notre tempo. Nous avons travaillé les détails et nous sommes prêts pour le TQ ». De plus, il faut dire que l’état d’esprit est présent. « Il l’a toujours été. Nous sentons que nous grandissons et que nous progressons grâce notamment aux résultats et au contenu de nos rencontres. Les filles travaillent sans relâche et il faut continuer dans en ce sens ». 

 

L’Équipe de France féminine complète deux séries de trois matchs contre la République tchèque et l’Irlande. Les Bleues affronteront l’Autriche, la Lituanie et l’Ecosse pour 3 rencontres du 24 au 27 août 2022 à Dunkerque. Le groupe aura besoin de vous, alors venez les supporter à Dunkerque dans ce qui s’annonce être une belle fête du hockey féminin. 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Abonnez-vous à notre newsletter