Equipe de France Jeune

 

      

Du 13 au 21 juillet pour l'équipe de France U21 Filles et du 15 au 21 juillet pour les Garçons, les deux collectifs disputeront l'EuroHockey Junior Championship 2019 à Valence (ESP). Durant la compétition, les Filles menées par Gaël Foulard affronteront notamment les Pays-Bas, l'Espagne, l'Irlande et la Russie. Les Garçons, dirigés par Aymeric Bergamo, eux joueront face aux Pays-Bas, l'Allemagne et l'Autriche. Retour sur leurs matches de la compétition.

Dimanche 21 juillet

EDF U21 Filles : IRL 5 - 1 FRA

Buteuse : Yohanna LHOPITAL

Malgré la fatigue accumulée la veille et un match supplémentaire dans les jambes sous la chaleur caniculaire de Valence, nos Bleues avaient envie de revanche face aux irlandaises victorieuses 1-0 en match de poule.

La Green Machine domine et étouffe les Tricolores durant la 1ère mi-temps mais le dernier rideau défensif tient bon autour de Lucie Ehrmann et Clelia Deroo. Le 3ème quart-temps sera fatal, nos Bleues craquent et concèdent 3 buts (3-0).

Sous la conduite de la capitaine Albane Garot, l'équipe de France réagit et montre enfin des arguments offensifs. Yohanna Lhopital réduit le score après un 4ème but irlandais (4-1). Les irlandaises ajouteront un 5eme but à la dernière seconde. Score final 5-1.

6 matches en 8 jours sous de telles conditions ont été difficiles à digérer. Direction la Slovénie pour la plupart d'entre elles pour l'Euro. La France se classe 8ème.

 

 

EDF U21 Garçons : FRA 2 - 1 POL

Buteurs : Mattéo DESGOUILLONS, Eliot CURTY

 

C'est par un match décisif face à la Pologne que les Bleus achevaient leur compétition. L'équipe qui l'emportait gagnait le droit de se maintenir et de participer à la prochaine Coupe du Monde Junior.

Lors du premier quart-temps, les français dominent une partie peu rythmée, d'abord stérilement avant de trouver l'ouverture par Mattéo DESGOUILLONS à la 13ème minute après un débordement côté gauche (France 1-0 Pologne). Bien structurés en défense, les français ne sont pas réellement inquiétés mais manquent d'intensité dans le jeu et de justesse pour faire le break. Les deux équipes rentrent donc aux vestiaires sur ce léger avantage pour les français.

Pour ce cinquième match en sept jours, les organismes sont mis à rude épreuve de part et d'autre mais la récompense à aller chercher à l'issue de ces 30 dernières minutes de compétition pousse les 22 acteurs à rendre la partie plus animée en seconde période.

La France continue de monopoliser la balle et d'essayer de se projeter vers l'avant, et cela va payer une deuxième fois grâce au bon travail d'Eliot CURTY qui double la mise (2-0) dans le troisième quart-temps.

La fin de match est naturellement tendue, et ce sont les polonais qui en profitent pour mettre la pression près du but français et pour réduire l'écart à 10 minutes du terme de la partie (2-1). S'en suit une succession de turnovers avec des occasions de but pour chacune des deux formations mais les tricolores tiennent bon et remportent ce match 2 buts à 1.

L'objectif est donc rempli avec une 6ème place européenne obtenue. C'est donc sur une note positive que se termine ce championnat d'Europe A pour le collectif France U21, dont une bonne partie des joueurs seront encore présents en 2021 afin de porter à nouveau hautes les couleurs de la France.

 

 

Samedi 20 juillet

EDF U21 Filles : BLR 0 - 1 FRA

Buteuse : Yohanna LHOPITAL

Match décisif pour pouvoir espérer une 7ème place. Comme à son habitude, la Biélorussie se positionne pour la contre attaque et obtiendra de réelles chances de buts durant les 3 premiers QT.

Lucie EHRMANN sera omniprésente et nos Bleues, guerrières durant la rencontre auront le dernier geste défensif pour contrer leurs adversaires. Au fur et à mesure le physique des tricolores prend l'avantage.

Sur une belle percussion Yohanna LHOPITAL percute dans le cercle sur la droite et frappe croisé (0-1). Il reste 12 min à jouer et les Bleues auront la maîtrise du jeu. 1ere victoire.

Demain revanche contre l'Irlande avec 1 match de plus dans les jambes. Repos et préparation pour ce match. Nos filles ont montré qu'elles avaient de très bons atouts pour gagner. Bravo

 

 

EDF U21 Garçons : BEL 3 - 1 FRA

 Buteur : Eliot CURTY

Pour les Bleus, la deuxième partie de la compétition démarrait par un match attendu face à la Belgique. Une belle opportunité de se rapprocher du maintien et de proposer du jeu face à un adversaire de qualité, en somme.

Le début de partie est assez mal maitrisé à tous points de vue côté français, ce qui permet aux Young Red Lions de dominer les débats. Rentrant peu à peu dans leur match mais manquant encore de rigueur défensive dans leur cercle, les Bleus concèdent des occasions évitables et seront punis par deux fois en l'espace de quelques minutes par leurs opposants (Belgique 2 - 0 France).

Malgré le retard au tableau d'affichage, le match n'est pas perdu, au vu d'un premier acte que les tricolores n'ont pas très bien géré mais au sein duquel ils auraient tout de même pu être plus efficaces en attaque comme en défense.

La deuxième période, marquée par des tensions très vives sur le terrain entre voisins franco-belges, démarre mieux pour les partenaires de Timothée CLEMENT mais suite à un carton jaune, c'est bien à 10 contre 11 que les Bleus vont terminer le 3me quart-temps. A force d'être privés de la balle, les français cèdent à nouveau et encaissent un but après un cafouillage dans le cercle d'Antoine CROUTTE (Belgique 3-0 France).

Dos au mur, la France termine mieux le match, va de l'avant et réduit d'abord la marque par l'intermédiaire d'Eliot CURTY sur combinaison de PC (Belgique 3-1 France), avant de continuer à pousser pour revenir. Les dernières secondes, encore très tendues, verront des cartons jaunes et rouges être distribués de part et d'autre. Les français n'auront plus le temps d'inquiéter le portier adverse et s'inclinent donc 3-1 dans un match où ils pourront nourrir des regrets tant il semblait faisable de prendre des points.

C'est donc, comme attendu, lors du dernier match face à la Pologne que tout se jouera pour les U21 français. Tandis qu'une défaite serait fatale aux espoirs tricolores, un match nul ou une victoire enverrait les Bleus en Coupe du Monde U21 et les maintiendrait en Championnat d'Europe A. Rien n'est donc encore acquis ni perdu après cette défaite, il faut ainsi rester concentrés sur le match contre les polonais, demain à 13h30.

 

 

Jeudi 18 juillet

EDF U21 Garçons : HOL 0 - 0 FRA

Cette rencontre marquait la fin des matchs de poule pour l'Equipe de France U21. Sauf miracle, le résultat de ce match n'allait pas avoir d'incidence sur le classement de ces deux équipes. Un match de transition donc avant les demi-finales pour les hollandais, et avant les matchs de classement pour les Bleus. Mais c'est bien sur avec motivation que les français abordent le match afin de se tester à nouveau face à l'un des favoris au titre final.

Le début de match est plutôt néerlandais mais les français tiennent d'abord bien en défense avant de rapidement poser plus amplement la crosse sur la balle et de rééquilibrer les débats.

Le tableau d'affichage ne changera pas jusqu'à la mi-temps. Bien que les attaques aient manqué d'un peu de précision pour trouver la faille dans le cercle adverse, c'est la remarquable défense de toute l'équipe, appliquée et rigoureuse, qui permet également de conserver les cages bleues inviolées.

La seconde période repart comme elle avait finie, avec une abnégation tricolore à toute épreuve, qui permet de se projeter vers l'avant et d'inquiéter l'arrière-garde hollandaise.
Antoine Croutte continuant de briller sur sa ligne (22 arrêts au total) et le onze français continuant de défendre avec agressivité et envie sur chaque balle, c'est sur un score nul et vierge que se quittent les deux formations. Les toutes dernières minutes ont même failli être bénéfiques aux attaquants français, pas loin d'inscrire le but de la victoire qui aurait relevé de l'exploit face à l'ogre hollandais.

Le résultat reste tout de même très positif pour l'Equipe de France qui engrange encore un peu plus de confiance avant ses deux matchs de classement, samedi face à la Belgique (11h15) et dimanche face à la Pologne (13h30). Le travail d'équipe tout au long du match a payé et a permis de maitriser les offensives néerlandaises et d'offrir une incroyable adversité à l'équipe qui termine finalement 1ère de cette poule de haut-niveau. En étant la seule formation à parvenir à prendre des points face aux Pays-Bas jusqu'à présent, les Bleus prouvent qu'il faudra réellement compter sur eux pour le maintien et la qualification à la prochaine Coupe du Monde U21.

 

EDF U21 Filles : FRA 0 - 1 IRL

Premier quart-temps difficile pour les françaises. Nous avons du mal à mettre notre jeu en place et nous manquons d’inspiration dans l’animation du jeu.

En fin de seconde mi-temps, l’Irlande ouvre le score sur un tir croisé 0-1. La seconde période sera à l’image de la première avec quelques timides tirs au but. Les françaises manque de fraîcheur psychique mais il est important de se remobiliser contre la Biélorussie demain à 9h.

 

Mercredi 17 juillet

EDF U21 Garçons : AUS 1 - 6 FRA

Buteurs : Timothée CLEMENT, Corentin SELLIER, Thomas LENGLET, Mattéo DESGOUILLONS, Antonin IGAU (x2)

Après un match extrêmement compliqué contre l'Allemagne, c'est face à l'Autriche que les français remettaient le bleu de chauffe. Plus abordable sur le papier, ce match était LE match à gagner face à un adversaire direct pour le maintien.

L'entame de match est réussie, la France maitrise son sujet et domine très largement les débats, sans toutefois parvenir à marquer avant la fin du premier quart-temps.

Dès le retour sur le terrain, les tricolores conservent leur application et vont de l'avant. C'est Timothée CLEMENT qui, bien placé au deuxième poteau, concrétise une nouvelle action dangereuse dans le cercle autrichien (16', Autriche 0-1 France). Deux minutes plus tard, c'est sur PC que le break va être fait : Corentin SELLIER profite du deuxième temps de l'action pour tromper le portier adverse à bout portant (18' 0-2).
A quelques minutes de la mi-temps, Thomas LENGLET aggravera encore le tableau d'affichage d'une déviation subtile sur une longue balle envoyée dans le cercle (25' 0-3).

La sirène retentit ensuite, renvoyant les 22 acteurs au vestiaire. La première période, au sein de laquelle les Bleus n'auront rien laissé ou presque aux Autrichiens, est très positive. Il faut désormais assurer la victoire avec sérieux et détermination.

Le début de second acte marque un léger temps faible pour les français qui baissent d'intensité et privilégient davantage les options individuelles à collectives. Antoine CROUTTE, le gardien de cette Equipe de France U21, n'est toutefois pas réellement inquiété et la qualité française va encore une fois être récompensée par l'intermédiaire d'Antonin IGAU, esseulé dans le cercle et qui ne manquera pas l'opportunité d'ouvrir son compteur lors de cette compétition (43' 0-4).

Le dernier quart-temps est un peu plus animé de part et d'autre. Mattéo DESGOUILLONS, pourtant défenseur de métier, monte aux avants postes et vient tromper une cinquième fois le gardien autrichien d'un shoot revers clinique dans la planche opposée (54' 0-5).
A deux minutes du terme de la partie, l'Autriche obtient un PC mais se fait tout de même surprendre sur la contre-attaque qui suit, rapidement jouée par les Bleus et conclue par Antonin IGAU qui s'offre un doublé (59' 0-6). Les dernières secondes voient les autrichiens obtenir un nouveau PC, converti en stroke, qui leur permettra de sauver l'honneur dans cette partie: score final 1-6

La première étape vers le top 6 européen, synonyme de maintien, est donc passée avec succès tant dans le fond que dans la forme. Pour finalement y parvenir, cela demandera malgré tout une confirmation et des efforts supplémentaires lors des 3 derniers matchs de compétition.

La satisfaction d'avoir su redresser la barre après un match inaugural difficile est présente. La dernière journée des matchs de poule dès demain contre la Hollande permettra de savoir dans quel ordre se classent les 4 nations formant cette poule relevée, avant la seconde phase de cette Coupe d'Europe.

 

 

Mardi 16 juillet

EDF U21 Filles : RUS 3 - 2 FRA

Buteuses : Delfina GASPARI, Guusje Van BOLHUIS

Les Russes commencent le match en pressant très haut et marquent leur premier but à deux minutes du début du match sur une erreur individuelle (1-0).

Dans leur deuxième quart-temps, les françaises se libèrent et obtiennent de belles occasions de but. On marque sur PC par Yohanna Lhopital par une récupération de balle. (But refusé .)..

Les françaises continuent d’attaquer mais les Russes sont dangereuses par leur presse bien compacte et leur contre-attaque. Dans le troisième quart-temps, les françaises dominent et finissent par marquer le but d’égalisation sur petit corner par Delphina Gaspari (1-1).

Dans le dernier quart-temps sur une contre-attaque russe, l’arbitre siffle un penalty tendancieux (2-1). Quelques minutes plus tard, suite à une perte de balle, les Russes marquent leur troisième but (3-1).

N’ayant plus rien à perdre, la France sort son gardien de but. Les françaises poussent et obtiennent plusieurs petits corner et reviennent à 3-2.. Les françaises continuent de pousser et Perrine Sellier peut obtenir une occasion de but si elle ne prend pas une charge dans le dos (carton jaune...)

Beaucoup de décisions d’arbitrage en notre défaveur ce qui mène, Gaël Foulard, coach de l'équipe, à obtenir une réunion avec la TD et l’umpire manager. Il demande à rejouer le match (avec peu d’espoir d’accord mais il essaie). Ce match était très important pour rester dans le groupe A et malgré le reconnaissance de l’ensemble des faits, ce résultat empêche les U21 Filles de défendre leur chance lors du dernier match de poule contre l’Irlande et de se maintenir dans le groupe A et donc d’une participation à la prochaine coupe du monde.

 

 

Lundi 15 juillet

EDF U21 Garçons : GER 9 - 1 FRA

Buteur : Stéphane PERMIN

Pour cette entame de compétition, c'est avec envie et détermination que les français rentrent dans la partie. Appliqués défensivement, les Bleus proposent une solide opposition aux Eagles. Le premier quart-temps s'achève sur un score logique de 0-0.

Toujours aussi intense et disputé, le deuxième quart voit les allemands rapidement obtenir un PC, converti en stroke suite à un arrêt du corps du line-stoppeur tricolore. Le tireur ne tremble pas et trompe Antoine Croutte pourtant parti du bon côté (Allemagne 1-0 France). Quelques minutes plus tard, les allemands rentrent dans le cercle français côté droit, sollicitent le gardien bleu et sont présents au rebond pour doubler la mise (2-0). Pas abattus pour autant, les français repartent de l'avant et réduisent l'écart grâce à une belle action collective, bien conclue par Stéphane Permin au deuxième poteau (2-1).

C'est donc menés d'un but que les français regagnent les vestiaires. Le jeu proposé est très positif et les joueurs ne ménagent pas leurs efforts, mettant à mal l'organisation allemande.

Motivés à l'idée d'aller chercher un peu plus dans ce match, les français repartent d'entrée de jeu vers l'avant et se procurent plusieurs opportunités d'égaliser, en vain. La chance est passée et ne réapparaîtra pas, l'Allemagne accélère en même temps que les bleus accusent le coup sans parvenir à se relever. Les buts s'enchainent. Le troisième quart se termine sur un score de 6-1.

La fin de match sera relativement du même acabit et la défense française, qui n'a pas fermé le jeu un instant, en paie le prix fort. Trois buts s'ajoutent et le match s'achève sur un score lourd de 9 buts à 1.

La déception est grande, tant le contraste entre les deux mi-temps est immense côté tricolore.
Le match le plus important pour le maintien reste encore à jouer mercredi face à l'Autriche, après un jour de repos demain. La concentration reste donc de mise afin de remplir l'objectif principa l: le maintien signifiant également une qualification pour la prochaine Coupe du Monde U21.

 

 

Dimanche 14 juillet

EDF U21 Filles : HOL 6 - 0 FRA

Nous savions ce match difficile. L’objectif était de limiter le nombre de buts pour le goal average.

Premier quart-temps, les hollandaises pressent et obtiennent un corner (1-0). Quelques minutes plus tard, un deuxième PC (2-0). Au 2e quart-temps, les françaises proposent quelques montées de balle avec Yoanna Lhopital et Mickaela Lahlah. On tient bien ce quart-temps mais malheureusement à huit secondes de la fin un autre PC (3-0).

Dans le 3e quart-temps, les hollandaises trouvent enfin la faille sur action de jeu 4-0 et un autre PC (5-0). Le match se terminera par 6-0 dont 5 PC.

 

 

Samedi 13 juillet 

EDF U21 Filles : ESP 3 - 1 FRA

Buteuses : Sarah Pyrtek

La France commence cette Coupe de Europe junior à Valence contre l’Espagne. Les françaises rentrent bien dans le match mais ce sont les Espagnoles qui dominent ce premier quart-temps.

Beaucoup de maîtrise technique associé à de l’engagement physique et une bonne structure offensive. Le deuxième quart-temps est un peu plus équilibré avec des françaises qui osent et marquent sur PC par une déviation de Sarah PYRTEK (24e) (0-1).

1-0 à la mi temps... 3ème quart-temps, les Espagnoles obtiennent beaucoup d’occasions de but c’est sur l’une d’elles que logiquement elles reviennent à 1-1. Les françaises résistent et Lucie EHRMANN brille de ses arrêts décisifs..! Les françaises défendent parfaitement les petits corner..et proposent quelques belles actions de jeux.

Dans le 4ème quart-temps, les Espagnoles marqueront un deuxième but sur action de jeu 49e (2-1) et un PC (3-1) à la 51e après une succession de PC à leur avantage... La France perd son premier match 3-1 mais montre une belle solidarité et combativité dans la structure défensive.

Il faut tout de même noter que même si beaucoup de joueuses ont participé aux FIH Series Finals à Branbridge, ce n’est que le deuxième match qu’elles jouent ensemble (match amical contre les belges).

Demain, les françaises vont rencontrer les Pays-Bas dont ce sera le premier match dans cette compétition..!

  

Prochain match : dimanche 14 juillet à 17h45 face aux Pays-Bas

 

 

MATCH DE PREPARATION (2x15') EDF U21 Garçons 

FRA 2 - 0 ESP

Buteurs :  Corentin SELLIER, Timothée CLEMENT

A la veille de leur entrée en lice dans le tournoi face à l'Allemagne, les français affrontaient l'équipe hôte, l'Espagne, dans un match de préparation à temps réduit.

Les espagnols, forts de leur statut de favoris de la compétition, entament la partie en mettant une grosse intensité et en pressant l'arrière-garde tricolore qui manque d'abord de justesse et concède de nombreuses occasions. Mais la réussite sera pourtant favorable aux Bleus, grâce notamment aux arrêts décisifs d'Antoine CROUTTE dans les buts d'un côté, et à la présence de Corentin SELLIER de l'autre en attaque, qui profite d'une erreur de relance ibérique pour ouvrir la marque (France 1-0 Espagne).

Malgré la chaleur étouffante, à laquelle il faudra néanmoins s'habituer pour la semaine à venir, la France rééquilibre peu à peu les débats et tient tête à son adversaire. Les Bleus doublent même la mise sur PC suite à un push direct de Timothée CLEMENT (France 2-0 Espagne). La fin de ce match est sifflée quelques instants plus tard et c'est donc sur une bonne note que les français achèvent leur campagne de préparation.

La satisfaction générale est d'avoir su faire le dos rond en début de match et d'avoir gardé la cage inviolée. En prime, la confiance offensive est aussi retrouvée avec deux buts inscrits avec assurance.

La victoire, certes anecdotique, reste de bonne augure avant de réellement entamer la compétition dès demain matin (Coup d'envoi 11h15).

 

1er match de la compétition des Garçons : lundi 15 juillet à 11h15 face à l'Allemagne

 

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.