Accueil

Fédération

Jouer

Hockey

Académie

Haut-niveau

Championnat

MEDIA

 

Equipe de France Jeune

Après 3 victoires en 3 matchs dans cette Coupe du Monde Junior, Aymeric Bergamo et Timothée Clément ont pris le temps de revenir sur le parcours des Bleus ainsi que sur la Malaisie, adversaire des Bleus mercredi pour les quarts de finale ! 

 

« Il était important de créer un groupe »

Les Bleus viennent de terminer la phase de poules avec 3 succès et une énergie débordante. Ce succès a plusieurs explications, mais selon Aymeric Bergamo sélectionneur des U21, il a surtout pu compter sur son staff et sur les conditions présentes en Inde « Entre le dernier jour de stage en France et l'arrivée en Inde il y a eu deux courtes nuits auxquelles il faut ajouter le décalage horaire. C'était important de bien gérer cela mais tout le monde a bien suivi les conseils du staff pour optimiser la récupération. De ce fait nous avons vite été dans le rythme. Le fait d'arriver sur place dans les premières équipes nous a donné un certain confort et les conditions à l’hôtel sont vraiment très bonnes. ». En effet, les Bleus sont arrivés dès le 16 novembre et ainsi pu s’acclimater plus facilement et se préparer. Aymeric poursuit « Nous avions joué un premier match contre les Belges mais avec 4 joueurs majeurs absents. En arrivant sur place, nous avons effectué deux confrontations. Nous avons beaucoup travaillé à l'entrainement et avec la vidéo. Les joueurs sont dans le projet et cela se voit dans les matchs. Il est important de noter que l'ensemble du staff est impliqué dans les décisions prises pour l'équipe. J'ai beaucoup de chance à titre personnel d'être si bien entouré. ». Pour rappel, trois stages de préparation et une opposition France-Belgique ont eu lieu afin de prépaper la Coupe du Monde Junior. 

 

Cette arrivée à Bhubaneswar en Inde n’a pas été facile, mais les conditions pour se préparer sont bonnes. L’objectif, en même temps que la préparation sur le terrain, était de créer un groupe. Timothée Clément, capitaine des U21, a pris cette mission à coeur : « Il était important de créer un groupe puisque nous n’avions pas eu de match avant. Nous avions eu quelques entraînements à Wattignies et le groupe s’est créé. Chacun fait les efforts dans la même direction afin de performer. Nous nous sommes bien acclimatés. Nous avions quelques bobos et malades et nous avions fait qu’un seul match en 3x15 tous ensemble. ». Le capitaine poursuit en évoquant la fatigue et la récupération : « Tout va bien puisque nous avons un kiné sur place et des outils spécifiques et des séances spécifiques sont organisées après chaque match. On récupère évidemment mieux avec la victoire. Tout le groupe va bien, et le temps de jeu est vraiment équilibré sur le terrain donc cela permet aussi de mieux récupérer. ». 

 

 

AADI9917

La joie de Timothée Clément, Mattis Clément, Jules Bournac et Corentin Sellier - crédit photo : Hockey India

 

 

« Le plan de jeu a parfaitement marcher » 

Malgré une préparation assez courte, les Bleus ont réalisé une grande performance contre l’Inde en s’imposant 5 buts à 4, battant ainsi le pays hôte, les champions du monde en titre et accessoirement favoris du groupe. Cette victoire s’explique par plusieurs critères. Aymeric Bergamo précise sur la préparation de ce match et de la victoire tricolore : « Il n’y a pas qu’un seul critère mais si je dois en donner trois : nous sommes une vraie équipe, il y a un état d’esprit irréprochable pour le moment. De plus, l’analyse vidéo est essentielle : nous avions analysé qu'il y avait des possibilités pour gagner. Enfin, la qualité des joueurs. Combiner ces 3 critères, même s’il en existe beaucoup d’autres, ont fait que nous avons gagné ce match. ». Timothée complète en parlant de cette réussite : « L’analyse vidéo a été très importante. Le staff et les joueurs ont travaillé afin de réunir un bon nombre d’infos avant la mise en place d’un plan de jeu. Et ce dernier a parfaitement marché. Individuellement, on a du talent et il fallait répondre présent ». 

 

La préparation vidéo était donc un point important de la victoire tricolore. Toutefois, il fallait répondre physiquement. Nous avons posé la question à Aymeric s’il pensait que son groupe faisait partie des meilleurs sur le critère physique : « De ce point de vue notre groupe est hétérogène. Nous avons fait le choix d’équilibrer le temps de jeu avec de nombreuses rotations. Nous avons testé sur les deux matchs de préparation, il ne fallait pas se tromper et cela a fonctionné. Il fallait que les joueurs soient en accord avec ce projet. Cela devait convenir à tous. Dans notre équipe l'intensité n'est pas négociable et les rotations nous aide à la maintenir. ».  Le sélectionneur évoque le projet commun et l’acceptation de tous sur le rôle de chacun : « Chacun a son rôle, avec des leaders bien sûr, mais nous avançons avant tout en équipe. Il faut combiner les forces individuelles et le collectif. ».  Timothée complète : « Nous savions que ce n’est pas individuellement que nous allions gagner. Il faut que tous ensemble nous élevons notre niveau de jeu, en jouant vraiment ensemble, avec une dynamique de groupe. Nos buts sont sur des actions collectives. Sur le terrain, nous prenons plaisir parce que nous jouons ensemble. ». Enfin, les Bleus ont montré un excellent visage et seront attendus pour les quarts de finale. Mais ce n’est pas un problème pour Aymeric et Timothée. Ce dernier évoque : « Pour les quarts de finale, nous devions montrer que nous sommes une équipe qui ne lâche pas, qui est agressive et qui exploitera toutes les erreurs. Nous avons mis en place un pressing, belle agressivité et nous voulions envoyer un message. ». Le sélectionneur quant à lui fait un tableau de qui a été produit : « Nous ne sommes pas parfaits, mais dans tous les secteurs c’est positif. Il n’y pas un secteur où nous sommes mauvais. Nous allons simplement travailler sur le PC défensif dans les 3 jours que nous avons. Gaël Foulard travaille dessus actuellement. Je rejoins Timothée sur l’attitude et l’état d’esprit. Les joueurs sont irréprochables de ce point de vue et nous devons maintenir cette osmose jusqu'au bout. C'est difficile parce que nous sommes enfermés sur un temps long. Les joueurs n'ont jamais vécu cela. Tim a cette expérience, le staff aussi mais pas le reste des joueurs. Nous devons donc travailler à maintenir cette énergie. ». 

 

 

MK4A2365

Paul Piot contre la Pologne lors de la victoire 7-1 - Crédit photo : Hockey India

 

« Chaque élément de travail est fait en fonction de ce quart de finale ! » 

Après un succès 11-1 contre le Canada, les Bleus ont trois jours complets de repos, mais surtout de préparation. La Malaisie, 2ème du groupe A en battant l’Afrique du Sud et le Chili, mais en faisant match nul contre la Belgique, sera un adversaire redoutable. Aymeric Bergamo le sait : « Nous avons déjà commencé, dès hier matin, a préparer ce quart. Chaque chose que l’on fait est fait pour ce 1/4 de finale. Il n’y pas d’étiquette d’outsider ou favori,  peu importe. Ce n’est pas une donnée. Peut-être que les adversaires vont davantage nous attendre, mais c'est à nous de rendre cela positif. Nous organisons des petits groupes pour analyser certains points précis des adversaires et nous échangeons ensuite tous ensemble. Le staff a évidemment déjà commencé et donne beaucoup pour analyser, mais nous impliquons les joueurs dans le process. Les joueurs ont l’intelligence de l’étude vidéo. L’objectif est de garder notre façon de faire pour gagner. Tout le monde veut gagner alors le focus est sur le « comment ». Nous essayons d’abord de penser à la méthode avant le résultat ». Les joueurs, et le staff, ont regardé les matchs des probables adversaires avant de savoir qu’ils allaient affronter la Malaisie. « Nous avons regardé les matchs de la Malaisie face à la Belgique et face à l’Afrique edu Sud) et nous continuons de travailler comme le staff l’exige pour la suite. Nous sommes 100% sur le match de la Malaisie. Nous étudions l’utilisation de la balle, la relance, le pressing, les Petit Corners offensifs et défensifs… » évoque Timothée. 

 

Pour finir, les Bleus voient le soutien des supporteurs et ont un message à faire passer. Timothée Clément nous explique : « Nous lisons les messages après les matchs. Ils nous inspirent et cela fait vraiment du bien de les voir. Cela nous met en confiance de savoir qu’on nous regarde et nous soutiennent. ». Le sélectionneur poursuit : « Je ne suis pas autant sur les réseaux sociaux que les joueurs (rires). Il faut faire attention et garder la tête froide. Le plus important est de prendre toute cette belle énergie que les supporteurs nous envoient. Tout reste encore à faire dans cette Coupe du Monde. Nous allons garder notre attitude, notre état d’esprit, notre énergie et tout donner. ». 

Timothée a un message pour les supporteurs : « Continuez à nous suivre et à nous encourager, cela nous donne confiance pour apporter cette énergie que l’on mentionne. On va prendre match après match. C’est top d’avoir cet engouement derrière nous puisqu’ici, il n’y a pas de supporteurs ». Aymeric complète : « Je remercie tout le monde pour ce soutien, nous voulons rendre le hockey français fier et nous allons tout faire pour réussir ! ». 

 

 

ST 0519

 Célébration tricolore contre le Canada - Crédit photo : Hockey India

 

Les Bleus vous donnent rendez-vous mercredi à 12h pour les quarts de finale contre la Malaisie. Un match à ne pas manquer ! Retrouvez le match en direct diffusé sur l’application watch.hockey 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Abonnez-vous à notre newsletter