Equipe de France masculine

Il y a presque un an, la France affrontait l'Espagne en Coupe du Monde, un match de poule décisif après une défaite inaugurale face à la Nouvelle-Zélande. Timothée Clément et Xavier De Greve vous font revivre ce match et vous livrent leur impression sur les FIH Hockey Olympic Qualifiers. 

 

2018 1203 ESP FRA 391a2
(c) Y. Huckendubler

 

Interview de Timothée Clément, attaquant de l'Équipe de France 

Peux-tu nous faire un retour en arrière sur ce match décisif face à l'Espagne; il y a maintenant un an ? 

"L'Espagne était le deuxième match de poule après la Nouvelle-Zélande. Nous avions perdu le premier match. Il nous fallait un match nul ou une victoire pour espérer pouvoir continuer l'aventure en Coupe du Monde. Le match a été abordé sereinement, nous nous étions rapidement mis dans le match. Malgré nos belles tentatives offensives, l'Espagne dominait la première partie du match. Nous avons bien défendu et avons su saisir toutes les occasions qui se présentaient à nous. Nous avons ouvert le score, et suite à cela, les Espagnols ont égalisé lorsque nous étions en infériorité numérique"

Quelle a été ton impression après ton but marqué en Coupe en Monde ? 

"C'était ma première compétition internationale avec l'Equipe de France, c'etait incroyable. Marquer un but en Coupe du Monde dans un stade comme celui-ci contre l'Espagne, c'était fou. En plus de cela, c'était un but très important pour nous, un vrai travail d'équipe."

Un petit mot sur l'évolution des deux équipes après un an ? 

"Nous étions 18ème au classement mondiale l'année dernière, ce qui mettait les Espagnols dans une position de favoris. Désormais, nous sommes 12ème, nous avons gagné beaucoup de places au ranking FIH. Nous abordons le match plus sereinement. Chaque équipe a les mêmes chances de gagner. Aujourd'hui, nous sommes prêts à en découdre !"

 

Interview de Xavier De Greve, T2 de l'Equipe de France 

WhatsApp Image 2019 10 24 at 12.10.19
(c) Y. Huckendubler

 

 

Comment avez vous apréhendé le match France-Espagne d'il y a un an ? 

"Nous pensions que l'Espagne était une équipe tout à fait prenable, c'est un jeu qui nous correspondait assez. Tactictement, un jeu qui variait entre la zone et l'individuel. Ce match allait surtout se jouer au mental, les deux équipes se connaissaient très bien. Nous avons fini avec un score de 1-1 avec un arrêt sur notre ligne lors d'un PC espagnol et un stroke raté de notre côté en tout fin de match. Cela pouvait vraiment tourner dans un sens comme dans l'autre, nous savions que ce serait un match tendu. 

Ce match s'est déroulé après la Nouvelle-Zélande, qui à vrai dire, était un peu une déception. Après France-Nouvelle Zélande, j'ai analysé le match Espagne-Argentine et je me souviens bien que les deux équipes étaient tout à fait jouables. Grâce à notre façon de jouer, notre façon de travailler, et la mentalité que l'on a pu montrer, nous pouvions vraiment les battre. 

Sur le match de vendredi et samedi pour la qualification olympique, c'est vraiment l'équipe qui va le mieux défendre qui passera, c'est la clé de l'accession au top niveau."

Les deux équipes ont progressé en un an, avez vous désormais la même perception de l'équipe d'Espagne ? 

"Le ranking de l'Espagne a peu bougé, ils ont toujours été performants, ils étaient d'ailleurs aux derniers Jeux Olympiques. Ils sont régulierement dans le top 10 entre la 6ème et la 10ème place et ne changent pas énormement de choses. C'est peut-être leur défaut d'ailleurs. L'Espagne a rappelé d'anciens joueurs, cela sera peut être la clé d'une qualification ou un choix dangereux. Il faudra être focus dès la première minute, ils sont prenables même s'ils étaient finalistes du Championnat d'Europe contre la Belgique au mois d'août.

Nous sommes prêts, nous avons récupéré notre équipe au complet. Mentalement, l'événement est tellement important, nous avons mis les joueurs les plus efficaces, ceux qui organisent le mieux et le plus le jeu. Tom est par exemple  un joueur qui a peu joué ces derniers temps mais nous lui faisons confiance pour ce weekend, c'est un joueur avec énormement d'experience. 

On a clairement nos chances, je n'en doute pas une seconde."

 

Retrrouvez les deux matchs de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo vendredi 25 octobre à 18h et samedi 26 octobre à 18h : 

Vendredi sur le streaming FIH : https://fih.live

Samedi sur la chaine l'Equipe Canal 21 ou https://fih.live

 

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.