Equipe de France masculine

Les Bleus se sont malheureusement inclinés face à l'Espagne au terme de cette double confrontation à Valence et ne verront pas les JO de Tokyo. Malgré tout, il ne faut pas s'arrêter là et regarder vers l'avenir pour cette Equipe de France qui a su mobiliser tout le hockey français autour d'elle. 

 

La déception est immense pour tout le monde, on ne peut le nier. Certes l'issue est cruelle car au vu des deux matchs, nos Français perdent à peu de choses et auraient mérité de gagner. Et pourtant, il faudra tirer de cette désillusion du positif, les Bleus nous ont permis de rêver pendant des semaines. De la préparation jusqu'à ces deux matchs, ils ont réussi à fédérer les supporters comme jamais auparavant. 

 

Sur le plan purement sportif, on ne peut que noter la progression impressionnante du niveau de l'Equipe de France depuis plusieurs années. La France était 18ème au ranking mondial il y a 4 ans et a gagné 6 places depuis. Jeroen Delmee, entraîneur de l'Equipe de France, a permis d'insuffler un nouvel élan dans ce groupe solidaire et d'améliorer considérablement son niveau de jeu. 

 

Capture décran 2019 10 29 à 16.01.53

 

 

Il faut donc remercier les joueurs ainsi que le staff qui ont tout donné et sont passés par beaucoup de sacrifices pour en arriver là, avec notamment une préparation intensive et de nombreux stages face à l'Irlande, la Belgique puis les Pays-Bas. Il faut ensuite évidemment remercier les supporters venus en nombre à Valence et qui ont donné de la voix pour supporter les Bleus même dans les moments difficiles. Merci aussi aux supporters qui n'ont pas pu se déplacer mais les ont suivis notamment par le biais des réseaux sociaux ou derrière leur écran.

 

Olivier Moreau, Président de la Fédération Française de Hockey, revient sur cette double confrontation et l'avenir de l'Equipe de France :

"Il faut un peu de recul pour analyser ces deux matchs, ce qui est clair c'est que c'est une très grosse désillusion. On y a cru car ces deux matchs étaient à notre portée. On sent que ce type de match décisif nécessite une très grosse maturité et un petit peu de réussite. Le ressenti de tout le monde, c'est une sorte de frustration car je crois qu'on méritait de gagner ces deux matchs. On a été très pénalisés par notre manque de réussite sur petit corner, mais ça n'empêche qu'il faut tout de même aller chercher ces petits corners. C'est une épreuve où on n'a jamais été réellement dominés. 

En tout cas, c'est une belle expérience. Je pense que depuis deux ans beaucoup de choses se sont construites dans l'Equipe de France. C'est un acquis, il faut continuer à travailler sur ces bases là. Brique après brique, le staff et les joueurs ont élevé le niveau du hockey français et l'histoire n'est pas finie puisque l'objectif majeur est une médaille à Paris. Je pense qu'il faut y croire, beaucoup des joueurs qui étaient là rêvent des Jeux Olympiques et ils ont bien raison parce qu'ils seront à Paris. En 2024, on sera un peu plus forts, riches de toutes ces défaites qui vont être analysées. 

Réellement, je pense qu'ils ont tous raison d'être fiers du travail accompli depuis deux ans. Merci à tous"

 

Viktor Lockwood, joueur de l'Equipe de France, nous livre également son ressenti quelques jours après ce second match : 

"C’est une déception tellement immense. On y a jamais autant cru… On était plus que dedans, on a fait plus que rivaliser contre ces Espagnols. Mais on n’y est pas et c’est ça la dure réalité.

Ça va être une année compliqué car nous ne faisons pas les JO donc il n’y a pas de compétitions. Mais il ne faut surtout pas recommencer à creuser l’écart que nous sommes en train de rattraper entre nous et le top 8.

Tout ce travail depuis 2 ans avec ce staff doit continuer si on veut espérer faire une médaille à Paris. Ça ne doit pas être une année de break avec un match par ci, par là. Les équipes européennes qui font les JO vont tous avoir envie de se préparer contre nous n’y étant pas et ayant un niveau du top 10, il faut s’en servir.

Un grand merci à tous les supporters qui se sont déplacés, qui nous ont portés et donné de la force pendant tout le weekend, c’était incroyable. Une atmosphère si spéciale qui nous a donné envie de réaliser quelque chose de spécial… Merci… À bientôt, j’espère !"

 

Capture décran 2019 10 29 à 16.04.39 

 

Certes la France n'est pas passée loin des JO de Tokyo, mais elle sera bien présente aux JO en 2024, à la maison, où elle sera portée par son public pour décrocher une médaille. La belle histoire du hockey français n'est pas prête de s'arrêter. 

 

 

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.