Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Equipe de France masculine

Les Bleus devaient remporter leurs deux matchs pour espérer une 5ème place qualificative pour la prochaine Coupe du Monde en Inde prévue en janvier 2023. Ce sera à la différence de buts que les Bleus échoueront et termineront derrière l’Espagne à quelques buts d’écart. 

  

Processus de qualification pour le Championnat d’Europe 2023

Le top 4 du CE 2021, comprenant le pays hôte du CE 2023, l'Allemagne, est qualifié d'office. 

Les équipes de 5 à 8, donc l'Espagne, la France, le Pays de Galles et la Russie, plus toutes les nations classées en dessous participeront aux qualifications en 2022. 

4 tournois qualificatifs qui auront lieu entre le 14 et 27 août 2022, avec entre 4 et 7 équipes par tournois selon le nombre d'équipes inscrites dans le processus de qualifications. 

A l'issue de l'ensemble des CE, le "snake system" sera utilisé pour définir les équipes de chaque événement. Par conséquent, les Bleus ne pourront pas rencontrer l'Espagne, le Pays de Galles ou la Russie. 

Le premier de chaque tournoi va au Championnat d'Europe de 2023 en Allemagne. 

Les 2 et 3 vont en EHCII

Les 4 et 5 vont en EHC III

Les 6 et 7 vont en EHC IV. 

Ce système sera désormais utilisé. Donc des qualifications auront lieu également en 2024, 2026, etc. Les détails techniques sur le site de l’EHF

 

Processus de qualification pour la Coupe du Monde en Inde en janvier 2023  

Les tournois auront lieu du 21 au 24 octobre 2021, avec 8 équipes : 6ème, 7ème et 8ème du Championnat d’Europe  (France, Pays de Galles et Russie) et 1 à 5 de l'EHC II sous format quart, demi, finale en match à élimination directe. 

Pour les A Hommes, les finalistes se qualifient pour la Coupe du Monde.

Pour définir les adversaires, la Fédération Européenne de Hockey prendra le ranking de la FIH à la fin du EHC II. Cela donnera le 1er contre le 8ème, 2 vs 7, 3 vs 6 et 4 vs 5.

 

 

 

 

11 juin 2021 - Second match de la poule C

Espagne 2-3 France

Deuxième victoire en deux jours mais qui ne suffira pas pour le top 5 ! 

 

Premier quart pour les Espagnols

Le match commence timidement avec un round d’observation à l’image de la rencontre de la veille contre la Russie. C’est toutefois l’Espagne qui domine le jeu mais sans inquiéter Arthur Thieffry. Pourtant, ils obtiennent un Penalty Stroke, rappelant un douloureux souvenir aux coéquipiers de Victor Charlet (cf le barrage pour le TQO d’octobre 2019 à Valence). Lleonart ne rate pas sa chance et envoie la balle en pleine lucarne, 1-0 (7’). A la suite d’un carton vert espagnol, les Bleus reprennent le contrôle du jeu sans toutefois être dangereux. Le premier quart se termine avec une nouvelle occasion de la Roja qui ne trompe pas le gardien numéro 1 français. 

 

WSP 7753 110621 2

François Goyet - (c) World Sport Pics

 

 

La Roja double l’avance

Rapidement dans le deuxième quart, l’Espagne, qui évolue en blanc, double la mise. Quemada conclut une contre-attaque en déjouant toute la défense française (2-0 18’). Si Pieter Van Straaten sonne la révolte avec une première occasion, c’est Timothée Clément, montant en puissance dans le tournoi, qui marque son deuxième de la compétition et réduit l’écart 2-1 après s’est bien placé dans la zone adverse (25’). Puis, c’est au tour de Mattéo Desgouillons de s’illustrer avec deux magnifiques sauvetages pour les siens. Il y a le feu dans la défense tricolore. Les Bleus rentrent au vestiaire avec un léger retard mais ils conservent toutes leurs chances. 

 

 

 

WSP 7967 110621 2

Corentin Sellier - (c) World Sport Pics

 

 

La bataille est rude 

Le troisième quart commence là où les Bleus l’avaient laissé. Ils poussent mais n’obtiennent que très peu d’occasions de but. Corentin Sellier et Blaise Rogeau pèsent dans le cercle mais ne parviennent pas à faire déjouer la Roja. La France manque un premier PC. A noter que les arbitres ont sifflé très peu de PC dans cette partie. A la mi-temps, Corentin Saunier a pris la place d’Arthur Thieffry et « Coco » s’illustre avec un très bel arrêt à la fin du quart temps. 

 

WSP 8173 110621 2

Antonin Igau célébrant son but - (c) World Sport Pics

 

Les Bleus renversent la situation !

Les Bleus y croient, mais ont besoin de marquer un maximum de buts pour obtenir la 5ème place. A défaut, les Bleus veulent remporter ce match pour viser la 6ème place et assurer leur ticket pour les Championnats d’Europe 2023 en Allemagne. A la 49’, le meilleur buteur tricolore du tournoi Van Straaten s’illustre à nouveau et marque son 5ème but sur action de jeu du tournoi ! Tel un équilibriste, le numéro 4 français conclut un centre de la droite (2-2 49’). Les Bleus poussent et ne sont pas à l’abri des contres espagnols. Ces derniers sont redoutables mais ne parviennent pas à tromper le système défensif français. L’Equipe de France joue crânement sa chance et Charles Masson remonte la balle, décale Pieter Van Straaten qui trouve Antonin Igau. Le numéro 26 finit l’action et permet aux siens de mener 3 buts à 2 ! (55’)

 

 

 

WSP 8193 110621 2

Pieter Van Straaten, Antonin Igau et Charles Masson après le 3ème but tricolore - (c) World Sport Pics

 

  

 

10 juin 2021 - Premier match de la poule C

Russie 5-6 France

 

Une victoire tricolore contre la Russie ! 

 

Une entame de match très difficile

Le début de match ressemble à un round d’observation. Les deux équipes ne semblent pas prêtes à ouvrir le jeu. Les Russes sont toutefois les premiers à se procurer des occasions notamment sur PC. Un premier avertissement pour les Bleus qui tentent de réagir. Cependant, c’est bien Khairullin qui marque le premier but du match sur PC (9’ 1-0). Sur l’action suivante, Antonin Igau sonne la révolte mais manque une belle occasion. Le premier quart-temps se termine à l’avantage des Russes.

 

Un deuxième quart nettement à l’avantage de l’Equipe de France

Sur le troisième PC obtenu pour la Russie, les joueurs de Mokrushin trouvent une nouvelle fois le fond du filet et mènent 2-0 (17’). A la suite d’un premier carton vert russe, Viktor Lockwood dégaine un joli centre pour Blaise Rogeau qui dévie dans le but adversaire (2-1 20’). Ensuite, Victor Charlet et Arthur Thieffry s’illustrent défensivement et empêchent les Russes d’aggraver le score. Quelques minutes plus tard, Victor Charlet marque son premier Penalty Corner du match et permet aux siens d’égaliser (2-2 25’). Les Bleus ont bien réagi après un premier quart difficile et rentrent au vestiaire sur ce score nul. Les Russes ont très bien entamé la rencontre et ont été efficaces sur PC. 

 

WSP210610 3848

Pieter Van Straaten - (c) World Sport Pics 

 

Bis-repetita ! 

Si les Bleus reprennent là où ils avaient laissé la première période, ils se font surprendre en contre-attaque. Les Russes profitent des largesses de la défense et reprennent les devants (3-2 33’). Quelques minutes plus tard, Arthur Thieffry contre le tir adverse, mais le rebond est favorable à la Russie qui ne manque pas sa chance et marque de nouveau sur action de jeu (4-2 36’). Pas le temps de souffler… carton vert russe, et cette fois Timothée Clément réduit l’écart d’une frappe de balle précise (4-3 37’). 

WSP210610 9142

Viktor Lockwood - (c) World Sport Pics

 

 

Les Bleus profitent de l’avantage numérique pour tuer le match, ou presque… 

Le stress est à son comble, les Bleus ont besoin de gagner ce match pour conserver une chance de se maintenir en groupe A. Les Russes enchaînent les fautes sur les Français qui dominent nettement, malgré quelques approximations techniques. Matkvoskiy est sanctionné d’une faute qui lui vaut un carton jaune (exclusion 5’) à la 51ème minute. Et les Bleus vont se déchaîner ! Tout d’abord sur un PC marqué par Victor Charlet qui s’offre un doublé (4-4 53’). Puis sur un centre de Viktor Lockwood est repris par Blaise Rogeau (4-5 54’). Enfin, Pieter Van Straaten clôture le score pour la France en marquant son 4ème de la compétition sur centre de Rogeau (4-6 55’). La fin du match est stressante, les Bleus tentent de gérer leur avance tandis que les Russes se ruent à l’assaut du but de Thieffry. 58ème minute, Fattakhov réduit le score  (5-6). Les Bleus s’accrochent dans les 2 dernières minutes. Coup de sifflet final, les tricolores peuvent enfin souffler ! 

AMSTERDAM EuroHockey Championship 2021Russia v France (Pool C)Picture: Victor Charlet (C) WORLDSPORTPICS COPYRIGHT FRANK UIJLENBROEK 

Victoire tricolore - (c) World Sport Pics

 

FIN DU MATCH RU FR

 

L’essentiel est atteint, même si les Bleus sont un peu restés en dedans. Le réalisme russe n’a pas permis aux Bleus de renforcer leur goal-average.  Le match programmé demain (vendredi) à 13h45 contre l’Espagne pourrait prendre des allures de finale pour les Français.

 

Le résumé du match Russie-France

 

 8 juin 2021 - 3ème match de poule 

France 5 - 6 Allemagne 

 

Défaite cruelle pour l’Equipe de France qui manque de peu créer l’exploit !

 

Une entame de match rêvée Maillot rouge, soleil néerlandais, les Bleus ont décidé de réagir fort après une défaite sur le fil contre le Pays de Galles. Les joueurs de Jeroen Delmee frappent d’entrée avec un but du défenseur Nicolas Dumont ! Le numéro 13 est allé aux avant-postes pour compléter une belle possession tricolore (1-0). Tout de suite après, Arthur Thieffry s’illustre et empêche Steib de dévier dans le fond du filet. Pas le temps de respirer, Blaise Rogeau complète une excellente remontée d’Eliot Curty en donnant à Pieter Van Straaten qui fait la différence dans le cercle. Le numéro 8 permet aux siens de mener 2-0 ! (4’) Rapidement, les Allemands réduisent l’écart avec l’aide d’un Penalty Corner (4’ 2-1). Les Allemands égalisent même la minute suivante avec un nouveau PC (4’ 2-2). Par la suite, et tandis que les PC s’enchainent pour la Mannschaft, les Bleus sont plusieurs fois sauvés par Arthur Thieffry auteur d’une excellente première période. Les Bleus obtiennent un PC, qu’ils manquent, mais prennent le rebond et c’est Charles Masson qui permet à la France de repartir en tête (13’ 3-2). Le deuxième quart-temps repart et les Bleus font payer cher les incursions dans le cercle allemand ! Tel un renard des surfaces, Pieter Van Straaten s’offre un doublé et surtout son troisième but de la compétition et permet à l’Equipe de France de mener 4-2 (19’). Alors que les Bleus sont déchainés, Benjamin Marqué vient s’ajouter à la fête et marque d’une jolie déviation (22’ 5-2). Le jeune numéro 23 marque son second de la compétition.

 

Les Allemands ont obtenu 11 PC au premier quart et 5 de plus au deuxième. Et c’est logiquement sur Pénalty Corner que la Mannschaft réduit l’écart (25’ 5-3). Supportés par les joueuses de l’Equipe de France, les coéquipiers de Victor Charlet ont connu une excellente première mi-temps !

 

 

WSP210608 8138

 Timothée CLEMENT face à l'Allemagne (c) World Sport Pics

 

Les Allemands n’ont jamais lâché…

Après un 17ème PC, les Allemands continuent de mettre la pression et marquent un premier Field Goal permettant de revenir au score 5-4 (33’). Victor Charlet, après un excellent retour défensif, se voit attribuer un carton jaune. Les Allemands ont poussé, poussé, mais n’auront pas réussi à déjouer la défense française. Arthur Thieffry a été solide ! Les Allemands dominent nettement et logiquement puisque ce sont les Bleus qui font la cours une tête. A noter que sur un super jeu de Pieter Van Straaten, Antonin Igau donne trop fort dans l’axe alors que les Bleus étaient à 2 contre 1. Une occasion à ne pas manquer et qui va rester dans la tête des joueurs tricolores. Le 3ème quart se termine avec une légère avance.

 

WSP210608 8039 2    WSP210608 8314 2

Corentin SELLIER & Arthur THIEFFRY - (c) World Sport Pics

 

Ruhr, star allemande, tente sa chance à plusieurs reprises au Q4 mais ne trouve pas la solution. Les Bleus obtiennent un PC, manqué de peu, et une superbe occasion de la crosse de Timothée Clément ! Malheureusement, les Allemands tiennent le coup. Mais une nouvelle fois, les Bleus se font surprendre sur un Penalty Corner. Décidément, les Allemands auront un grand nombre de tentatives. A 5 minutes de la fin du match, les Allemands décident de jouer le tout pour le tout en retirant un joueur et en jouant avec un extra player. La Mannschaft n’a que faire d’une défaite qui ne changerait pour eux, ils veulent la victoire à tout prix et s’assurer la première place. Les Bleus obtiennent plusieurs chances mais les arbitres sifflent rapidement à plusieurs reprises empêchant l’Equipe de France de tenter sa chance. Alors qu’il ne reste que 4 secondes, les Allemands obtiennent un PC qu’ils ne manqueront pas. Douche froide (60’, 5-6).

  

WSP210608 8025

Charles Masson célèbre - (c) World Sport Pics

 

La France s’est bien battu, s’est rassurée en attaque et à fait le plein de confiance avant d’aborder les 2 prochains matchs de classement décisifs pour le maintien dans le groupe 1. Affaire à suivre jeudi et vendredi...

 

 

Le résumé du match France - Allemagne

 

5 juin 2021 - 2ème match de poule 

France 2 - 3 Pays de Galles

 

La France rate le coche

Le froid a fait fuir les spectateurs et les tribunes sont clairsemées... on se croirait revenu au temps du confinement...

 

Un premier quart temps décevant

La France démarre en fanfare avec une entrée dans le cercle dès la 1’ et un but de Benjamin Marqué à la 5’, qui, esseulé à droite du but, récupère un centre de la gauche (1-0). Belle entrée en matière pour le Bleus, habillés en rouge aujourd’hui. Mais pas le temps de se réjouir, sur l’engagement le n19 gallois égalise d’une déviation placée qui trompe toute la défense française et son gardien (6’). C’est désormais au tour du Pays de Galles de prendre le jeu à son compte et malgré de nombreuses erreurs techniques des 2 camps, c’est à nouveau le Pays de Galles qui creuse l’écart à la 10’ sur PC obtenu suite à une erreur de la défense française.

 

WSP 9591 050621

Amaury Bellenger - (c) World Sport pics 


Les Bleus jouent à l’envers

La France presse dès la reprise et le Pays de Galles se procure une belle occasion bien bloquée par la France. S’ensuivent 3 PC successifs à la 20’ qui se terminent par une balle mal bloquée, signe d’une impuissance d’une équipe de France un peu paralysée par l’enjeu et le froid ambiant.
25’, PC gallois parfaitement stoppé par Arthur Thieffry, 27’, deux occasions non transformées pour la France, le match s’anime mais la France bute une nouvelle fois sur un arrêt sur la ligne d’un arrière gallois (PC 29’). Rien ne fonctionne et les Gallois sont présents sur toutes les balles pour contrer les Bleus.

 

La France pousse

A la reprise, la France multiplie les occasions (Clément 32’, Igau 36’) mais prend un nouveau PC sur contre, heureusement bien sorti par la première vague. Nouveau PC cette fois pour la France stoppé par la défense galloise... la France pousse et fait le jeu mais sans réussite. A noter le but refusé à Igau pour une faute sifflée par l’arbitre, suivi d’un PC annulé par la vidéo (42’). En fin de 3e quart temps, la France obtient un 4e PC, sans le transformer.

 

WSP 9616 050621 2

Premier but de Benjamin Marqué en match officiel (c) World Sport pics 

 

Le réalisme gallois

Le dernier quart temps démarre avec un carton vert contre la France (Dumont) et un carton jaune contre le Pays de Galles. C’est le moment que choisit Van Straaten pour égaliser (2-2) sur un contre de Clément et une déviation préalable de Marqué. Les occasions se multiplient, la France domine mais de façon très désordonnée et s’expose aux contres gallois. Thieffry sauve son camp à 2 reprises (50’ et 51’). Les 10 dernières minutes sont françaises mais les gallois ne lâchent rien et obtiennent un PC qu’ils transforment d’un tir placé à la 59’. 3-2... le réalisme gallois a gagné la partie et pour frustrer encore plus nos Bleus, un PC accordé par l’arbitre à 15 secondes de la fin du match ne changera rien au score.

 

Ils ont dit :

« Nous sommes tombés dans le piège gallois qui nous a proposé un jeu agressif auquel nous n’avons pas su répondre » Pieter Van Straaten

« Dommage, nous n’avons pas réussi à jouer à notre niveau et à imposer notre jeu. Nous allons devoir maintenant gagner tous nos matchs, à commencer par celui contre l’Allemagne mardi ». Jeroen Delmee 

 

 

WSP 0247 1 050621

Fin de match décevante pour les Bleus ce soir (c) World Sport pics 

 

 

Résumé du match France - Pays de Galles - 5 juin 2021 (c) LEquipe live

 

 

 Réactions de Jeroen Delmee, Gaspard Baumgarten et le jeune buteur Benjamin Marqué 

 

4 juin 2021 - 1er match de poule 

Pays Bas 3 - 0 France 

 

Frissons aux bras, la Marseillaise retentit au Wagener Stadium d’Amsterdam. Devant un public orange, les Bleus entrent dans la compétition contre les Pays-Bas, pays hôte et surtout 3ème au classement FIH. 

 

Une entame trop timide 

Le début de match est marqué par une possession nettement néerlandaise. Le premier a s’illustré côté français n’est autre qu’Arthur Thieffry, le gardien de l’Equipe de France. Très disciplinés en début de match, les Bleus ont a coeur de garder leur position, leur système et surtout leur stratégie. Toutefois, les Bleus n’ont pas d’occasion en début de quart-temps. Sur une contre-attaque, les Bleus obtiennent un PC. La révision de l’arbitre se fait attendre et confirme la tentative tricolore. Victor Charlet, prêt à dégainer, saisi sa chance. Sur sa seconde tentative, il décoche un super tir qui passe à quelques centimètres du poteau néerlandais. Une belle chance manquée. Si les Bleus se font dominer dans la possession, les tentatives adverses sont peu nombreuses puisque l’organisation des joueurs de Jeroen Delmee est solide. Le premier quart se termine sur un score nul et vierge, prouvant la force défensive des Bleus mais aussi la timidité tricolore.

Les Bleus entament le deuxième quart avec de belles possessions. Le discours du staff lors de l’entracte se fait ressentir. Le jeu s’ouvre donc, devant comme derrière. Les néerlandais obtiennent 5 PC sur une même séquence. Ils finissent par percer la défense et prennent les devants. Difficile à encaisser pour des Bleus qui montraient le bout de leur nez. La meilleure occasion tricolore survient grâce à une chance du jeune Antonin Igau. Par la suite, c’est Corentin Sellier qui tente sa chance avec une déviation. Si les jeunes obtiennent des chances, il faut dire que Blaise Rogeau joue un bon match dans la possession. En fin de période, c’est de nouveau Arthur Thieffry qui s’impose et brille au Wagener Stadium ! Même si l’arbitre a sifflé juste avant, l’arrêt est remarquable pour le numéro 1. Toutefois, en toute fin de période, les néerlandais double l’écart avec une passe magnifique à travers le jeu. Si un contrôle de balle avec le revers a pu être observé, l’arbitre campe sur sa décision et accorde le but pour les Orange. Les Bleus rentrent au vestiaire frustré par le réalisme néerlandais ainsi que la timidité tricolore. 

 

WSP 6301 040621

Gaspard Baumgarten (c) World Sport pics

 

Les Bleus ont leur chance, mais les Pays-Bas ont fermé la porte 

Si les Pays-Bas entament bien la seconde période, ils concèdent une carte verte et offrent une supériorité aux Bleus. L’Equipe de France peine à obtenir de bon jeu à 11 contre 10 et laisse une frustration importante. Les Bleus ont les capacités de mieux faire mais semblent trop craintifs dans l’animation offensive. Arthur Thieffry sort un 3ème arrêt à 11 contre 11. Toutefois, la domination néerlandaise concrétise avec un excellent jeu dans les petits espaces. Il y avait le feu, pour une rare fois, dans la zone des Bleus. La frustration se transmet, François Goyet est chassé 2 minutes. Les Bleus terminent le 3ème quart presque dépités. Charles Masson est une réelle satisfaction dans l’entre-jeu, il est le poumon des Bleus dans le milieu de terrain. 

Q4 - Une nouvelle fois, les Bleus repartent avec d’excellentes intentions. Le numéro 4 français, Pieter Van Straaten, est le premier à se faire remarquer avec une bonne chance en zone adverse. Les Bleus poussent et finissent par obtenir un PC. Toutefois, la gardien néerlandais a décidé que rien ne passait ce soir. Charles Masson a littéralement tué un jeu sur la contre-attaque et a permis aux siens de maintenir le score. Avec une poussée offensive, les largesses défensives sont possibles. Mais il faut dire que la défense tricolore a été solide, malgré le score ! Deux nouveaux PC néerlandais en fin de match viennent se buter à un Arthur Thieffry impeccable. 

 

 

WSP 6133 040621

Les Bleus chantant l'hymne national français (c) World Sport pics

 

Les Bleus terminent le match avec une belle solidité défensive mais surtout une grande frustration. Frustrés parce que les Bleus n’ont pas marqué mais surtout frustrés parce qu’ils espéraient et pouvaient faire mieux. L’entame de match, trop timoré, n’était pas celle attendue. L’agressivité a parfois fait défaut malgré une discipline tactique très intéressante. 

 

 

WSP 6206 040621

Victor CHARLET (c) World Sport pics

 

 

Résumé du match Pays-Bas - France - 4 juin 2021 (c) LEquipe 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter