Accueil

Fédération

Jouer

Hockey

Académie

Haut-niveau

Championnat

MEDIA

Emploi

 

Formation

L’apprentissage dans les secteurs du sport et de l’animation reste bien souvent méconnu, c’est un dispositif sous exploité au sein du réseau fédéral. Pourtant, l’apprentissage est une formation en alternance pour les jeunes de 16 à 29 ans (sans limite d'âge pour les personnes en situation de handicap), qui permet d’allier les enseignements théoriques et l’exercice pratique d’un métier, permettant l’obtention d’un diplôme ou d’une qualification professionnelle et une rémunération.

 

Le prolongement jusqu’au 31 décembre 2022 de l’aide exceptionnelle aux employeurs pour les contrats d’apprentissage devrait permettre d’accompagner la poursuite du développement de l’apprentissage dans les métiers du sport et de l’animation.

Pour rappel, les objectifs de cette campagne sont   :

  • de mieux faire connaître les atouts de ce dispositif aux potentiels acteurs ;
  • d’informer sur les mesures et aides annoncées dans le plan de relance ;
  • d’encourager plus de jeunes et d’employeurs à s’engager dans l’apprentissage.

 

Entretien avec Armand Lecuyer, parcours inspirant au Barentin H.C. qui s’est formé et a été recruté par la suite au sein de son club. 

 

WhatsApp Image 2022 03 02 at 21.00.08

Armand Lecuyer lors d'un entrainement de jeunes au Barentin H.C. - (c) Isabelle Esteve

 

FFH : Que faisais-tu avant le hockey ? 

Armand Lecuyer : « Je suis dans le hockey depuis que j’ai 5 ans d’abord au H.C. Cauchois à Yvetot (Normandie) puis au H.C. Barentin. J’ai joué toute ma jeunesse à Yvetot. Il y a 4-5 ans j’ai changé de club pour les raisons que j’expliquerais dans cet entretien. À Yvetot, je faisais un peu de coaching en bénévolat, j’y ai même fait un service civique sur ma première année de STAPS. Mon projet était de faire entraineur et agent de développement dans un club. Je me suis toujours posé cette question en étant en STAPS. À 14-15 ans, j’aidais mon club le mercredi après-midi pour encadrer, même si mon rêve était d’être un joueur professionnel de Hockey. Le Hockey a toujours été une passion à mes yeux. »

FFH : Quels sont tes diplômes et surtout ton parcours ? 

A.L. : « Lors d’un forum des métiers au lycée, j’ai entendu parlé du BPJEPS. Pourtant, je suis allé à l'Université. J’ai donc logiquement réalisé une formation STAPS et en sachant qu’il y avait plusieurs débouchés dans cette filière. Quand j’ai su que je voulais être entraineur, j’ai pris la mention spéciale au sein de la licence STAPS et j’ai su comment me débrouiller pour devenir entraineur avec mon cursus. J’ai donc terminé ma licence STAPS à Rouen - mention entrainement sportif avec de cours de spécialité handball avec un stage dans le Hockey à Yvetot d’entraineur. C’était alors en 2020-2021. Quand j’arrive sur le marché du travail à la fin de ma licence, Barentin est en mesure de me proposer un poste. CDI Contrat 35h garanti, mais contrat particulier, puisqu’avec le COVID on n’ a pas réussi à faire ce qu’on voulait. Le club de Barentin a voulu me faire passer le DEJEPS. Je trouvais que c’était une bonne idée et il me fallait une formation 100% hockey. J’avais déjà eu des cours et je connais le hockey depuis petit. J’ai donc passé le DEJEPS l’année dernière, pour la saison 2021-2022. » 

FFH : Comment s’est passé ta formation à Barentin ? 

A.L. : « Il y avait un entraineur, Matthias Castot à 60% sur le club. Pour ma part, j’avais un contrat alternant l’année dernière et cette année l’objectif était d’être à 60% sur le club, le reste des missions sur Ligue et le CD. Le club me prend à 100% cette année avec l’aide à l’emploi de l’Agence Nationale du Sport et du Fonds Aide à l’Emploi de la FFH (12 K€ pour les 3 ans : 6K€, 4K€ et 2 K€). De plus, je joue en Nationale 1 avec l’équipe première. Au sein du club de Barentin, nous sommes en augmentation de licenciés donc il faut gérer les créneaux. En plus de mon rôle de joueur en Nationale 1, j’ai un rôle d’analyste vidéo. J’entraîne différents collectifs régionaux et départementaux : T2 U14/U16F, U16F en salle, U12G. De plus, je jouerai en salle. Je suis aussi agent de développement sur 45 classes, on a un partenariat avec un institut départemental pour le handicap. Il s’agit d’un vecteur de développement intéressant. Le but, faire connaitre le hockey un maximum. Je pense aux forums Vital Sport et Forum associatif. Je suis sollicité sur ces événements, tout comme Matthias. Nous organisons un tournoi des écoles en Juin. On intègre des BPJEPS sur ces moments qui nous aident à encadrer 500 enfants ! ». 

FFH : Quels conseils pour un club qui veut grandir comme Barentin ? 

A.L. : « L’alternance est un moyen très intéressant avec les aides financières. Par exemple à Barentin nous avons un BPJEPS en alternance de nouveau cette année : le diplôme est financé par les aides. De plus, je pense qu’il faut profiter des aides et webinaires de la FFH, je pense à celui proposé par Benjamin Quedeville sur la professionnalisation. Lors des stages au club, nous convions les U16 et U19 pour encadrer avec nous. À terme on aimerait même les former DF1 et DF2 : On veut les investir là-dedans. Ils viennent nous aider. Exemple avec notre gardien qui fait des entrainement spécial gardien sous la responsabilité d’un diplômé. Mobilisez vos jeunes, ils sont volontaires. Identifiez les profils, accompagnez-les s’ils ont cette volonté de vocation ! » 

Liens :

pdf Apprentissage - fiche employeur.pdf

pdf Apprentissage - livret employeur.pdf

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Abonnez-vous à notre newsletter