Arbitrage

Nouvelle rubrique dans notre « Coup de sifflet » avec le carnet de bord de notre arbitre internationale Inès El Hajem. 
Partir faire un stage de fin d’études à San Francisco dans une entreprise américaine, en laissant le hockey de côté ? Cela était inenvisageable pour Inès, aussi bien en tant qu’arbitre, qu’en tant que joueuse. Premiers contacts, premiers échanges… Une découverte à la sauce américaine, en immersion directe dans le fonctionnement et l’organisation du « Field Hockey » californien.
Après la ruée vers l’or, c’est le moment de se jeter sur ce carnet de bord. Bon voyage…

 

Inès, peux-tu nous expliquer dans quel contexte tu effectues ce voyage ?

Je suis en Californie dans le cadre de mon stage de fin d’études qui conclue ma formation d’ingénieur. Je suis arrivée à San Francisco à la mi-mars et ce stage durera un an. Je travaille pour une entreprise de panneaux solaires. Mon travail est stimulant et enrichissant. Je découvre une culture professionnelle vraiment différente de ce que j’ai pu voir en France. Le rapport aux gens est bien moins hiérarchisé, ils sont plutôt accessibles quel que soit leur niveau dans l’entreprise.

 

Quelle sont les démarches que tu as faites en amont de ton voyage pour jouer et/ou arbitrer du hockey en Californie ?

Je savais que je m’engageais pour cette aventure plusieurs mois avant de partir. Il n’était évidemment pas question d’arrêter le hockey et l’arbitrage. J’ai la chance d’être allée dans un pays où le hockey est connu et développé. Avant de partir, mes mentors européens du programme UDP (Umpire Development Program) m’ont mis en contact avec la fédération américaine. Grâce à Suzi Sutton notamment, arbitre internationale américaine, j’ai pu avoir de nombreux renseignements pour être efficace dès mon arrivée.

 

Comment as-tu été accueillie ?

La fédération américaine a été très accueillante. Mon badge international m’a sans doute aidée à gagner du crédit. J’ai pu arbitrer mon premier match un mois plus tard. C’était un match de play-offs hommes du championnat loisir de la Baie de San Francisco. J’étais donc enfin dans le « réseau ». On savait que j’étais disponible et que je serais ravie d’aider si besoin. En revanche, la côte ouest des Etats-Unis n’est pas la région la plus active. La majeure partie des universités et des clubs sont regroupés sur la côte est.

 Match loisir à l'université de Berkeley

Quelles ont été tes premières impressions sur le hockey aux USA ?

Deux points m’ont surprise : le hockey aux US est un sport féminin et un sport d’étudiants. Le championnat le plus important est le championnat universitaire féminin qui se déroule à l’automne. En avril, j’ai arbitré un match d’entrainement de l’équipe de UC Berkeley (University of California Berkeley) avant le départ en vacances d’été. Les universités américaines sont des structures qui trouvent difficilement un équivalent en France. Les moyens financiers sont significatifs, même pour le hockey qui n’est pas aussi connu que le football américain ou le basket. Les universités mettent en place des bourses pour attirer les meilleurs joueurs qu’ils vont coopter dès le lycée. Je découvre au fur et à mesure le système américain. En parallèle, je joue une à deux fois par semaine dans un « club » de San Francisco, club voulant dire un groupe d’hockeyeurs, européens pour beaucoup, se réunissant pour s’amuser et rencontrer des gens. L’ambiance est vraiment sympa.

 

Si tu devais nous parler d’une chose qui t’a marqué durant ces 4 premiers mois ?

J’ai participé à la Calcup 2017 à la fin du mois de mai dernier, à quelques kilomètres de Los Angeles. C’est un immense tournoi amical qui existe depuis près de 50 ans et qui réunit des équipes de U8 jusqu’aux catégories adultes. Les équipes de la première division jouent pour une somme d’argent, ce qui ajoute de la compétitivité et relève indéniablement le niveau. Ce tournoi attire des hockeyeurs de partout : Australiens, Argentins, Mexicains, Indiens et de tous les US. J’ai arbitre la première division féminine, avec de nombreux collègues internationaux, ce qui a été une super préparation à la coupe d’Europe Junior de cet été.  


Photo de la CalCup 2017 (Inès est au premier rang à droite)


Prochain Carnet de bord en septembre 2017. Coming next…

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY

Tour Gallieni II
36, avenue du Général de Gaulle,
93170 Bagnolet
Tél : 01 44 69 33 69
Métro : Gallieni (Ligne3)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires.