Accueil

Fédération F.F.H.

Jouer au Hockey

Hockey pour tous

Académie du hockey

Haut-niveau

Championnat

Les 100 ans

MEDIA & Sponsoring

Rechercher

Equipes de France

Après un Championnat d’Europe à Amsterdam (du 15 au 23 juin) pour l’Equipe de France A Hommes et à Prague (du 15 au 21 août) pour l’Equipe de France A Dames, les deux équipes doivent passer par un tournoi qualificatif à Pise (Italie) pour les joueuses de Gaël Foulard et à Cardiff (Pays de Galles) pour les joueurs de Frédéric Soyez pour obtenir une qualification à la prochaine Coupe du Monde. 

 

2 tournois qualificatifs, différents objectifs ! 

La Coupe du Monde masculine se tiendra à Bhubaneswar et Rourkela en Inde en Janvier 2023 tandis que la Coupe du Monde féminine se tiendra à Amsterdam (Pays-Bas) et Terrassa (Espagne) en Juillet 2022 ! Pour se qualifier, les Equipes de France doivent participer à un Tournoi Qualificatif qui se dérouleront du 21 au 24 octobre 2021.

Ces deux tournois fonctionnent de la même manière : 8 équipes se retrouvent (les 3 équipes classées 6 à 8 au Championnat d'Europe I et 1 à 5 au Championnat d'Europe II) et sont classées par rapport à leur classement FIH. Il s'agit d'un tournoi qui commence en quart de finale. Seule différence, le nombre de place qualificative pour la Coupe du Monde. Côté masculin, il faut remporter ses 2 premiers matchs, sans exception, pour se qualifier à la Coupe du Monde ! Dans le tournoi féminin, seule l'équipe qui remporte la finale se qualifie pour la Coupe du Monde. 

 

 

Les Bleus tête de liste du tournoi !

Puisque l’Equipe de France masculine a manqué sa chance de se qualifier directement à la Coupe du Monde 2023 avec sa 6ème place au Championnat d'Europe d'Amsterdam, les Bleus doivent atteindre la finale du tournoi du 21 au 24 octobre 2021 organisé à Cardiff aux Pays-de-Galles. Comment le tournoi se déroule ? Très simple. À partir du classement FIH, les 8 équipes qualifiées (Les 6, 7 et 8ème équipes de l’EHC I 2021 d’Amsterdam, soit la France, le Pays de Galles et la Russie, ainsi que le top 5 de l’EHC II : Irlande, Autriche, Ecosse, Italie et la Pologne) s’affrontent dans un tableau croisé 1 contre 8, 2 contre 7, 3 contre 6 et 4 contre 5. 

La France, 1ère nation au classement FIH parmi les 8 équipes affrontera donc la Pologne en ouverture du tournoi le jeudi 21 octobre à 12h (11h heure locale)Par la suite, et en fonction des résultats, la France espère jouer sa demi-finale le samedi 23 à 12h puis une éventuelle finale le dimanche 24 à 17h.  

 

Les matchs seront diffusés en direct sur la plateforme de l'EuroHockeyTV

Retrouvez le calendrier du tournoi 

Achetez vos billets

 

Voici le groupe sélectionné 

 selection A hommes TQWC Cardiff

 

 

 

Nous avons interrogé Fred Soyez, sélectionneur des Bleus et Antoine François manager de l'équipe pour en savoir plus sur la forme des Bleus et sur la compétition à venir. 

 

Bonjour Fred, avant-tout, comment vas-tu ? Les vacances ont été reposantes ? Que peux-tu nous dire sur l’expérience JO de Tokyo ?

Fred Soyez : "Je vais très bien. Je suis content d’être revenu et je suis super motivé avec le nouveau challenge. Les JO étaient particuliers puisque nous étions dans une bulle, sans supporteurs. Nous n’avions pas d’accès aux autres sports et il était difficile de prendre les transports. Il s’agissait toutefois d’une belle compétition avec de superbes installations même s’il manquait les supporteurs. Les JO sont un moment spécial. Maintenant j’ai hâte d’être à Paris 2024 et de retrouver cette dynamique des Jeux, de partage. J’essaye de transmettre cette atmosphère aux joueurs. Les Jeux, c’est un moment unique dans une vie. En France, cela fait 50 ans que nous n´y avons pas participé. Les joueurs auront la chance de vivre un événement extraordinaire. Vraiment hâte de préparer tout ça dans un cycle de 3 ans".  

  

L’Equipe de France vient de terminer à la 6ème place européenne. Que peux-tu nous dire à ce sujet. Quels sont les points positifs et négatifs à retenir du CE. 

Antoine François : "L’objectif était d’obtenir une 5ème place pour une qualification directe à la Coupe du Monde. Nous voulions même faire une demi-finale. La défaite contre le Pays de Galles a mis un coup d’arrêt sur l’objectif sur la 5ème place. Il aurait fallu un concours de circonstances assez important. Le groupe a pris un gros coup au moral, nous sommes retombés dans nos travers : réussir des gros matchs mais manquer de constance. La compétition est allée vite et il fallait rapidement oublier ce match. Nous voulions rebondir et contre l’Allemagne, nous avons réagi malgré les buts et malgré la remontée. En termes de spectacle, c’était le plus beau match. Contre la Russie, le match était difficile et s’est décanté tard. Contre l´Espagne rival historique, il s’agissait d’un match particulier : c’était le dernier match de Jeroen contre l’équipe qui nous a éliminés et contre le futur coach. Nous voulions bien finir la compétition". 

 

Vous avez procédé à un stage avec un groupe élargi. Nous imaginons qu'il s'agit d'une revue d’effectif ? 

A.F. : "L’été a été chargé puisque Fred a préparé et participé aux Jeux Olympiques avec l’Espagne puis a dû ensuite préparer son staff et la planification. Pour l’organisation du staff, il y a eu 50% de renouvellement. C’est difficile de se préparer aussi rapidement, avec le TQ aussi proche mais les budgets ont été réorganisés. Pour les joueurs, nous travaillerons sur la continuité avec un groupe de 28 joueurs avec l´intégration de jeunes dans ce projet Paris 2024. Le premier stage était très court, mais intense, où les choses se sont bien passées avec un coach qui a voulu lancer une dynamique. Il ne faut pas oublier les échéances impératives qui arrivaient vite. Le challenge est énorme et c’est pour cela que nous sommes tout de suite dedans. Nous sommes déjà concentrés sur le plan d’actions à court, moyen et long terme. Nous allons devoir tous travailler ensemble". 

F.S : "Les premiers stages ont permis une revue d’effectif, d'intégrer de jeunes joueurs dans le cycle des Jeux. Le but était de mieux connaitre les joueurs. Je pense à Mathis Clément, Paul Piot, Brieuc Delemazure, Noé Jouin ou encore Guillaume De Vaucelles. Ce sont des joueurs du pôle, des U21 ou des U19. Nous avons beaucoup échangé avec les membres des différents staffs afin de constituer cette liste. Le but est de  faire travailler et constituer un groupe performant pour l’avenir. C’est un travail d’équipe et je souhaite prendre en compte les filières dans les réflexions". 

 

Qu’est ce que tu souhaites changer dans l’approche ? 

F.S : "Chaque entraineur à sa façon d’entraîner et de manager. De très bonnes bases ont été posées par Jeroen avant mon arrivée. Il faut donc s’appuyer sur cela et l´adapter à ma façon de voir les choses. Je suis exigeant avec le groupe, je suis pour le travail d’équipe. Pour ces premiers mois, je mettrai un point d'honneur sur la cohésion d’équipe et la préparation physique des joueurs. Nous travaillons en étapes jusque Paris 2024 avec comme premier arrêt, le Tournoi Qualificatif de Cardiff. Le groupe A Hommes est jeune et talentueux, et je crois beaucoup en ce groupe. Au sein du collectif, j'ai mis en place un groupe de joueurs relais pour faciliter la communication et relayer notre messageJe souhaite travailler avec « l´équipe au centre du projet », c'est ensemble que nous obtiendrons des résultats. En tant que Directeur de la Haute Performance, je souhaite améliorer la culture sportive du joueur d’un collectif national.  Comment bien s’entraîner ? Comment être plus performant ? Je veux de la transparence, de l’honnêteté et un travail commun. J'aime à dire que nous sommes "tous dans le même bateau". Nous voulons travailler ensemble, sans mettre une hiérarchie en place mais en travaillant sur la cohésion". 

 

L’objectif est clair, se qualifier pour la Coupe du Monde. Cela passe par un TQ le 21 octobre. L’échéance est proche mais quel est le programme pour vous ? Stages et matchs ?

A.F. : « Il est impératif de faire un top 2. Si nous voulons de grands jeux, cela passe déjà par une Coupe du Monde. ».

F.S. : "Pour cela, nous avons organisé des stages et mini-stages, ainsi qu'une double confrontation contre le Chili. De plus, nous partons 10 jours avant la compétition avec 3 matchs de préparation dont deux contre la Malaisie et un contre le Pays de Galles". 

 

Retrouvez les résumés des matchs contre le Chili

 

 

2021EDFH 81 min

Charles Masson contre le Chili - (c) Cédric Martin

 

Le groupe est actuellement à Cardiff pour un stage de préparation où il a affronté la Malaisie par deux fois ainsi que les Pays de Galles. Premier match vendredi 1-1 contre la Malaisie, samedi victoire 4-2 contre le Pays de Galles et enfin un nouveau match nul 2-2 contre la Malaisie. 

 

245532892 271271005008487 1352873980260698948 n  245553495 271272908341630 8507483685208903726 n

245625308 271269561675298 8707605029576992213 n

Match de préparation contre le Pays de Galles, victoire 4-2 doublé de Victor Charlet - Crédit photo : Irfon Bennett

 

 

 

 

 

L'Equipe de France féminine en quête d'un exploit ! 

Qualifiée puisque l'Equipe de France a atteint la finale du Championnat d'Europe II de Prague, les joueuses de Gaël Foulard se retrouvent toutefois 8ème des 8 équipes présentes à cause du classement FIH. Pour autant, les Bleues joueront crânement leur chance pour remporter ses deux premiers matchs et atteindre une Coupe du Monde historique ! La dernière participation de l'Equipe de France féminine à la Coupe du Monde date de... 1981 où les Bleues avaient atteint le 9ème place. 

 

2021EDFF 547 min

Gabrielle Verrier - (c) Cédric Martin 

 

Ce tournoi est organisé à Pise en Italie. Dans l'ordre du classement FIH, l'Irlande, l'Italie, la Russie, la Biélorussie, l'Ecosse, la Pologne et le Pays de Galles participent au tournoi. L'Irlande et l'Italie, qui ont participé au Championnat d'Europe I d'Amsterdam sont les équipes favorites du tournoi. L'Equipe de France affrontera l'Irlande en ouverture jeudi 21 octobre 2021 à 11h30. Un gros match attend les joueuses de Gaël Foulard puisque l'Irlande est vice-championne du monde en titre. 

 

L'entrée au tournoi est gratuite

Retrouvez le calendrier des matchs

Les matchs seront diffusés en direct sur la plateforme de l'EuroHockeyTV

 

 

Le groupe sélectionné 

Groupe selectionné ADAMES Pise

 

 

Nous avons interrogé Gaël Foulard sélectionneur des Bleues et Alice Lesgourgues jeune joueuse du collectif tricolore. 

 

Bonjour Gaël, comment se porte le groupe ? 

Gaël Foulard : « Le groupe va bien. Mentalement un peu marqué de ne pas avoir de break entre le Championnat d’Europe et le championnat avec déjà 7 matchs de joués notamment pour les filles évoluant en Belgique  ». 

 

Comment adapter la préparation à cette problématique ? 

G.F. : « Nous avons constaté et cela est tout à fait logique une petite baisse du niveau physique, ainsi qu’une perte de fraîcheur mentale et cela se voit dans les données data récoltées. Il est quasi impossible d’avoir deux pics de forme à un mois d’intervalle. On a réajusté le programme pour que les filles se régénèrent et soient prêtes pour la compétition. Nous avons tenu compte de ce paramètre dans l’organisation de la semaine dernière. Nous espérons que cela portera ses fruits. En effet, nous avons mis en place des séances plus légères, des séances de travail sur le Petit Corner. Nous avons senti une amélioration positive physiquement lors du match retour de préparation avec un match nul 2-2 contre les U21 belges  ». 

 

Parce que les adversaires seront un cran au-dessus physiquement par rapport à Prague ?

G.F. : « Nous allons affronter des équipes physiquement bien au-dessus notamment avec l’Irlande par rapport à ce qu’on a vécu à Prague. J’ai tenu un meeting le matin de la seconde confrontation contre la Belgique avec les joueuses pour évoquer cela afin de les interpeller sur ce qui nous attend la semaine prochaine. Nous avons essayé d’en tenir compte et de mettre en place des choses sur le terrain en vue justement de ce match contre l’Irlande. En 2ème mi-temps, nous avons eu plus de répondant dans les secteurs que nous avions identifiés comme clés pour la confrontation avec l’Irlande ». 

 

Vous affrontez l’Irlande dans un premier match à élimination directe. Que peux-tu dire sur cet adversaire ? 

G.F. : « Nous entamons la compétition avec un premier match contre l’Irlande et j’en suis très content. L’Irlande est actuellement 12ème et est vice-championne du monde. Je ne les ai jamais affrontées avec mon groupe donc nous allons pouvoir nous évaluer et nous jauger à une équipe du top 12 mondial. C’est très excitant et galvanisant pour moi. Si nous sommes capables de rivaliser, cela montrera que nous avons rejoint le niveau que nous espérions et qui permet de rivaliser contre ces nations. Nous ne savons pas comment le match va se dérouler. J’en suis sûr, nous allons apprendre de ce match, et cela doit nous servir pour la suite de cette compétition. Nous allons jouer le match pour faire notre meilleure performance avec comme challenge de le faire contre une grosse nation. Nous l’avons déjà fait par le passé contre la Corée et l’Ecosse. Les filles vont tout donner, je n’ai aucun doute là-dessus. Participer à ce TQ, c’était l’objectif d’avant Championnat d’Europe et l’atteinte de la finale à Prague prouve déjà que nous avons beaucoup progressé. Nous avons gagné sur le terrain le droit de participer à cette qualification Coupe du Monde. Nous allons donc à Pise très motivé, déterminé et en même très enthousiaste à l’idée de jouer une possible qualification à une coupe du Monde. Une première pour ce groupe ». 

 

 

Dans moins d'une semaine, l'Equipe de France jouera son Tournoi Qualificatif. Quels sont vos objectifs ? Comment vous vous sentez après une superbe Coupe d'Europe ? 

Alice Lesgourgues, joueuse de l'Equipe de France :C’est un tournoi qualificatif pour la Coupe du Monde en 2022, dû à notre bonne performance en Coupe d’Europe. C’est un tournoi à élimination directe qui commence en quarts de finale. Le vainqueur est qualifié pour la Coupe du Monde. Nous affrontons l’Irlande pour notre premier match car nous avons le moins bon ranking des équipes en lice. C’est vraiment un sacré morceau, mais on joue aussi pour avoir des matchs comme ça ! En cas de défaite, on jouera les places 5-8. L’objectif est d’aller le plus loin possible, nous n’avons rien à perdre. Prendre des points est important, et c’est un tournoi qui peut nous permettre d’en prendre beaucoup. La Coupe d’Europe a été un moment incroyable dans ma jeune carrière internationale. Si nous avons été déçues de ne pas la gagner, nous avons surtout ressenti beaucoup de fierté après ce tournoi. Ça confirme notre progression, et le fait que notre ranking ne reflète plus notre niveau. Le TQ doit confirmer que nous pouvons rivaliser avec des plus grosses équipes."

 

 

 

Inès El Hajem, arbitre internationale française, arbitrera lors de ce Tournoi Qualificatif de Pise !  

La jeune arbitre française, étoile montante de l'arbitrage français, arbitrera du jeudi 21 au dimanche 24 octobre 2021 le Tournoi Qualificatif de Pise. 

 

2021EDFH 219 min

Inès El Hajem lors du match France - Chili (Hommes) à Wattignies - Crédit photo : Cédric Martin 

 

 

Nous contacter

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE HOCKEY
102 avenue Henri Barbusse
92700, Colombes
Tél : 01 44 69 33 69
Transports : Les Vallées (ligne L)

Vos outils

Connectez vous à l'Intranet Fédéral
Connectez vous à votre Espace Entraîneur

Abonnez-vous à notre newsletter